GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 21 Novembre
Jeudi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Italie: Bruxelles revoit à la baisse ses prévisions de croissance

    media Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques et financières a présenté ce jeudi 8 novembre les prévisions économiques pour l'UE. REUTERS/Francois Lenoir

    La croissance marque le pas dans l'ensemble de l'Union européenne. La Commission européenne a abaissé ses prévisions économiques pour cette année et pour l'année prochaine. Dans ce contexte de ralentissement qui devrait se poursuivre en 2020, l'Italie est particulièrement pointée du doigt. La Commission européenne a notamment estimé que le budget italien était basé sur les prévisions de croissance trop optimistes. La réponse de l'Italie ne s'est fait pas attendre.

    Le ministre de l'Economie italien, Giovanni Tria, a accusé l'exécutif européen de défaillance technique dans ses prévisions. Selon Rome, en établissant ses prévisions, Bruxelles a manqué d'attention et a fait preuve de partialité, malgré les informations fournies par l'Italie.

    La Commission européenne estime, pour sa part, que la croissance du PIB italien ne devrait pas dépasser 1,2%, l'année prochaine, contre 1,5 prévu par Rome. L'Italie qui a jusqu'à mardi prochain pour présenter un projet de budget révisé, sans quoi elle s'expose à une procédure pour déficit excessif. Une mesure qui pourrait conduire à des sanctions financières.

    Le problème est que l'Italie refuse de céder et annonce qu'elle ne reviendra pas sur son projet de budget.

    Ce bras de fer avec Bruxelles a contribué aux turbulences sur les marchés ces dernières semaines, avec le spectre d'un possible retour d'une crise de la dette.

    Dans un communiqué, le FMI se dit inquiet d'une contagion des problèmes financiers de l'Italie aux pays européens les plus fragiles. Selon l'institution, Rome doit en priorité réduire son déficit budgétaire afin de diminuer sa dette.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.