GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 9 Novembre
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Economie: Christine Lagarde pessimiste avec l’évolution politique du monde

    media La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde, le 19 avril 2018. REUTERS/Yuri Gripas

    Christine Lagarde s'inquiète de l'évolution politique du monde. De passage à Paris, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) a donné une longue interview au journal Les Echos, dans laquelle elle estime que l'instabilité actuelle et la montée des populismes peuvent entrainer de lourdes conséquences économiques.

    Les phénomènes tels que la baisse du niveau de vie des classes moyennes, l'aggravation des inégalités ou encore la colère montante contre les élites pousse certains pays vers les populismes, estime Christine Lagarde.

    La situation n'est pas la même que lors de la crise de 2008, le secteur bancaire a été relativement bien sécurisé, mais les risques se sont déplacés vers la périphérie du système. En clair, il s'agit de produits financiers toxiques ou encore de mécanismes d'évasion fiscale. De plus, l'endettement global des acteurs économiques, publics et privés confondus, s'est accru. Cette dette représente dans le monde 182 000 milliards de dollars, soit une hausse de 60% en dix ans. La situation des pays à plus faibles revenus est la plus préoccupante.

    Pour Christine Lagarde, la réponse à ces problèmes n'est pas plus d'autoritarisme et plus de protectionnisme, mais davantage d'ouverture. La globalisation, selon la directrice générale du FMI, doit évoluer, avec un meilleur respect de l'environnement et des règles du jeu. Il faudrait aussi davantage prendre en compte la volonté des peuples dans les changements à venir.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.