GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Défense: Séoul lance des exercices militaires autour d'îlots sur fond de tensions avec Tokyo
    • Liban: un centre des médias du Hezbollah a été endommagé par l'explosion d'un drone (mouvement chiite)
    Economie

    Une Opep fragilisée se réunit à Vienne pour diminuer la production de brut

    media Le siège de l'Opep à Vienne, le 5 décembre 2018. REUTERS/Leonhard Foeger

    Une réunion importante de l'Opep se tient ce jeudi à Vienne. Le club des 16 pays exportateurs de pétrole doit décider s’il diminue à nouveau sa production et de combien, pour soutenir les cours. L'Opep est affaiblie par le départ annoncé du Qatar. Et le cartel est plus que jamais dans le collimateur des Etats-Unis.

    « Le monde n'a pas besoin de prix du pétrole plus élevés », a jugé le président américain dans un tweet, à la veille de la réunion de l'Opep. L'Organisation des pays exportateurs de pétrole voudrait au contraire faire rebondir les prix du baril. Ils ont plongé de près de 30% ces deux derniers mois, au vu de sanctions finalement moins strictes des Etats-Unis contre l'Iran, et alors que les stocks de pétrole américain s'accumulent.

    Pour limiter l'excédent qui se profile l'an prochain, l'Arabie saoudite souhaite que l'Opep et la Russie diminuent collectivement la production de 1,3 million de barils par jour. Mais Riyad a perdu en autorité sur les autres pays membres depuis l'affaire Khashoggi.

    L'Opep est globalement très fragilisée par le départ annoncé lundi du Qatar, membre historique de l'organisation.

    Aux Etats-Unis, l'animosité grandit contre ce cartel accusé de faire monter les prix à la pompe. Le Congrès américain songe même à rendre l'Opep hors-la-loi. C'est pourquoi il est important pour l'Arabie saoudite d'obtenir l'approbation de la Russie. Moscou refuse pour l'instant de contribuer aussi largement que demandé à la fermeture des vannes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.