GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    «Gilets jaunes»: Emmanuel Macron met les patrons à contribution

    media l'Homme d'affaires Alain Weill, fondateur et président du groupe NextRadioTV, propriétaire des chaînes de radio RMC et de la chaîne de télévision BFM TV, et PDG du groupe SFR, arrive à l'Elysée, 12 décembre 2018. LUDOVIC MARIN / AFP

    Emmanuel Macron a reçu ce mercredi après-midi une centaine de chefs d'entreprises. Objectif : les mobiliser en faveur du pouvoir d'achat et trouver une issue aux mouvements des « gilets jaunes ».

    Après les banques mardi, c'étaient au tour des chefs d'entreprises d'être reçus par Emmanuel Macron. A l'issue de la réunion, seul le patron d'Orange, Stéphane Richard, a confirmé qu'il verserait une prime défiscalisée aux salariés qui gagnent moins de 2 500 euros. Mais à en croire le journal Le Monde, plusieurs grands groupes du CAC 40 – LVMH, Kering, Publicis, ou encore Valeo – ont annoncé leur intention de verser une prime exceptionnelle défiscalisée à tous leurs salariés.

    Total avait annoncé mardi soir un versement de 1 500 euros à ses employés en France et une hausse globale des rémunérations de 3,1%.

    En venant au secours du chef de l'Etat qui lors de son allocution télévisée lundi avait annoncé plusieurs mesures pour calmer la colère des « gilets jaunes », ces groupes espèrent tout de même désamorcer une hausse éventuelle des impôts sur les sociétés, une prime exceptionnelle étant bien moins contraignante pour eux.

    Le président de la République a dit vouloir constituer un club des 100 principales entreprises département par département, sachant que les entreprises de petite taille ne seront probablement pas en mesure de faire ce geste. Un point d'étape sur des mesures concrètes est prévu en janvier.

    Les partenaires sociaux seront reçus ce jeudi matin rue de Grenelle par la ministre du Travail Muriel Pénicaud et le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire pour échanger sur cette fameuse prime exceptionnelle versée aux salariés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.