GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Mars
Mardi 19 Mars
Mercredi 20 Mars
Jeudi 21 Mars
Aujourd'hui
Samedi 23 Mars
Dimanche 24 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Economie

    Chine: suspension des taxes punitives contre les voitures américaines

    media Les voitures d'un concessionnaire Ford à Pékin le 6 juillet 2018. GREG BAKER / AFP

    La Chine suspendra le 1er janvier les surtaxes douanières qu'elle impose aux voitures et pièces automobiles importées des Etats-Unis, mais pour une période de trois mois. C'est l'un des premiers signes concrets de la trêve amorcée entre Pékin et Washington au début du mois en marge du sommet du G20.

    Les taxes douanières sur les voitures américaines retomberont à 15 %, le taux appliqué avant que la Chine décide de le faire grimper à 40 % durant l’été. Cette augmentation faisait suite aux mesures de rétorsion aux surtaxes américaines. Ce retour à la normale devrait bénéficier aux Américains, Tesla et Ford, mais aussi à des marques européennes qui exportent des modèles fabriqués aux Etats-Unis comme Daimler ou BMW.

    Signe positif pour les exportations américaines en Chine

    Ce signe d'apaisement est porteur d'espoir au-delà du secteur automobile, après la rencontre des présidents Donald Trump et Xi Jinping en marge du G20. Leurs administrations avaient fait des annonces contradictoires ou floues. Un cafouillage qui avait ébranlé les bourses.

    L'arrestation de Meng Wanzhou, responsable de Huawei, au Canada sur demande des Etats-Unis avait aussi jeté une ombre sur les négociations. La responsable, maintenant libérée sous caution, était soupçonnée de fraude pour contourner les sanctions américaines contre l’Iran.

    Malgré cela, la suspension des droits de douane punitifs durant les trois premiers mois de 2019 montre que les négociations se poursuivent. Pékin d'ailleurs semble vouloir aller plus loin, la Chine dit espérer que les consultations s'intensifient et est d'ailleurs prête à accueillir des négociateurs américains.

    La Chine fait ces efforts alors que sa croissance ralentit au troisième trimestre. Le président Trump se réjouit de la décision dans un tweet en rappelant l'état de l'économie chinois : « La Chine vient d'annoncer que la croissance de son économie était beaucoup plus faible que prévu en raison de notre guerre commerciale avec eux. Ils viennent de suspendre les surtaxes douanières. Les Etats-Unis se portent bien. La Chine veut faire un grand deal. Ça pourrait arriver et vite ! ».

    Une loi sur les investissements étrangers

    Le comité permanent de l'Assemblée nationale populaire, le parlement chinois, examinera du 23 au 29 décembre un projet de loi sur les investissements étrangers. Il se penchera également sur un amendement à la loi sur les brevets. Or, l'ouverture du marché et la protection de la propriété intellectuelle sont précisément deux dossiers sur lesquels Washington exige des avancées.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.