GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Arguant de «la nécessité de créer un climat de paix sociale» dans un pays secoué par une profonde crise politique depuis trois semaines, la deuxième vice-présidente du Sénat Jeanine Añez s'est proclamée ce mardi présidente par intérim de la Bolivie, malgré l'absence de quorum au Parlement. «Nous souhaitons convoquer des élections au plus vite», a-t-elle ajouté.

    Economie

    Automobile: l'avenir de l'alliance Renault-Nissan est-il vraiment assuré?

    media Les logos des constructeurs français et japonais Renault et Nissan, alliés depuis deux décennies. REUTERS/Vincent Kessler/File Photo

    Carlos Ghosn comparaîtra mardi 8 janvier à 1h du matin (heure de Paris) devant un juge à Tokyo, à la demande de ses avocats, qui espèrent pouvoir faire sortir le PDG de Renault de sa cellule en attendant la suite de la procédure judiciaire. Pendant ce temps, le patron de Nissan assure que l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi n'est « absolument pas en danger ». Est-ce vraiment le cas ?

    Le PDG de Renault et ex-patron de Nissan a été arrêté au Japon il y a un mois et demi. Il est notamment soupçonné d'avoir dissimulé au moins 38 millions d'euros de revenus pendant plusieurs années. Et depuis sa chute, l'avenir de l'alliance historique entre le Français Renault et le Japonais Nissan est en suspens.

    Le numéro un de Nissan a rappelé, une nouvelle fois ce lundi, que le partenariat n'était pas remis en question. Hiroto Saikawa estime que « le travail, l'énergie et la direction » qui  font « la valeur de l'alliance » ne sont « en rien affectés ». Il affirme même être « en contact quasi quotidien » avec Renault.

    Mais si les dirigeants de Renault et de Nissan martèlent ce message depuis le jour de l'arrestation de Carlos Ghosn, c'est que la stabilité de l'alliance n'est pas une évidence. L'affaire a mis au jour des frustrations du côté nippon. Alors que Renault détient plus de 40% de Nissan, Nissan ne détient que 15% de Renault.

    Ce déséquilibre reflète le poids des deux constructeurs au moment de leur rapprochement, il y a 20 ans. Mais aujourd'hui, c'est bien Nissan qui vend largement plus de véhicules. Hiroto Saikawa, chez Nissan, affirme d'ailleurs avec euphémisme « s'interroger sur la pérennité du système actuel ».

    A Paris, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire lui-même a déjà balayé toute hypothèse d'une modification des statuts. Les dirigeants de Renault demandent depuis des semaines l'organisation d'une assemblée générale des actionnaires de Nissan, pour évoquer ces questions de gouvernance. En vain pour l'instant.

    → À relire : Carlos Ghosn est « déterminé à prouver son innocence », assure son fils

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.