GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Economie

    Un Brexit «dur» menacerait plus de 600000 emplois dans le monde

    media Une chaîne de montage de l'usine Volkswagen de Wolfsburg. La ville où siège le géant de l'automobile allemand et qui concentre à elle seule 0,5% des emplois en Allemagne pourrait être affectée par un Brexit «dur» REUTERS/Fabian Bimmer/Files

    C'est le résultat d'une étude d'un think tank allemand publiée ce lundi. La baisse des importations en provenance de l'Union européenne vers le Royaume-Uni en cas de sortie sans accord affecterait toute une chaîne de valeur qui relie de nombreux pays, pas seulement européens. Mais l'Allemagne et son industrie devraient en pâtir le plus.

    L'institut de recherche économique allemand IWH s'est basé sur l'hypothèse d'un recul de 25% des importations britanniques en cas de Brexit « dur ».

    Evidemment, l'impact serait surtout ressenti par les anciens partenaires européens, à commencer par l'Allemagne.

    « En nombre absolu, l'Allemagne sera la plus touchée avec plus de 100 000 emplois, dont 15 000 dans l'industrie automobile qui sera directement affectée par la chute des ventes, souligne Hans-Ulrich Brautzsch, économiste à l'IWH et co-auteur de l'étude. La ville de Wolfsburg, où siège le géant Wolkswagen, concentre à elle seule 0,5% des emplois en danger en Allemagne. Mais c'est toute la chaîne de valeur mondiale qui sera affectée. Les secteurs de l'énergie, la métallurgie... Tous les fournisseurs de l'industrie automobile seront forcément touchés

    600 000 emplois dans le monde affectés, pas nécessairement supprimés, mais de la France à la Chine, en passant par le Japon des milliers d'entreprises devront revoir leurs investissements, réduire les heures travaillées ou prospecter de nouveaux marchés pour limiter la casse après un Brexit « dur ».

    (Re) lire : L'Etat français dévoile son plan en cas de Brexit sans accord

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.