GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Technologies

    5G: la Chine et les Etats-Unis s'affrontent au Mobile World Congress

    media Richard Yu, directeur général de la branche grand public de Huawei, présente le Mate X, tout premier téléphone pliable de la marque compatible avec les futurs réseaux 5G. A Barcelone, le 24 février 2019. REUTERS/Sergio Perez

    Le Mobile World Congress s’ouvre ce lundi 25 février à Barcelone, en Espagne. Ce grand rendez-vous de la téléphonie mondiale sera encore dominé par la révolution 5G, au cœur de la confrontation entre les Etats-Unis et la Chine.

    Le décor est planté. D'un côté, l'impressionnant stand du leader mondial de la téléphonie : le chinois Huawei, leader de la technologie 5G. De l'autre, une immense délégation américaine, représentants de l'administration compris.

    Depuis le début des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, la 5G apparaît comme l'un des grands enjeux. Et pour cause : cette nouvelle génération de téléphonie mobile ultrarapide doit permettre de préparer l'avènement des voitures autonomes, des villes et des objets connectés.

    Washington a interdit l'accès de son marché à la technologie chinoise pour des motifs de sécurité. Autrement dit, un risque d'espionnage. A Barcelone, l'administration américaine aura le loisir de poursuivre sa campagne pour convaincre les Européens de fermer leur marché, comme l'Australie et la Nouvelle-Zélande l'ont déjà fait.

    En face, Huawei a des arguments de poids. Son fondateur, Ren Zhengfei, dont la fille est inculpée aux Etats-Unis pour malversations, est à Barcelone. Il a donné le ton cette semaine en affirmant que le monde ne pouvait « pas se passer » des technologies de son groupe. Huawei a en effet plusieurs longueurs d'avance sur les infrastructures de la 5G, y compris sur les géants américains de la tech.

    L'Europe ne parle pas d'une seule voix. Le Royaume-Uni estime que le risque posé par Huawei est gérable. En France, la majorité au Parlement veut se donner les moyens de contrôler le déploiement de la 5G. Autant dire que le rendez-vous de Barcelone sera un terrain de choix pour les jeux d'influence.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.