GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Mars
Vendredi 15 Mars
Samedi 16 Mars
Dimanche 17 Mars
Aujourd'hui
Mardi 19 Mars
Mercredi 20 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Pays-Bas: le suspect de la fusillade d'Utrecht a été arrêté par la police
    • Russie: le responsable de l'ONG Memorial en Tchétchénie condamné à quatre ans de prison (Memorial)
    • Tunisie: le beau-frère de Ben Ali en détention à Marseille (source judiciaire)
    • Tunisie: le beau-frère de Ben Ali inculpé en France pour faux et blanchiment (source judiciaire)
    • «Gilets jaunes»: Didier Lallement remplace le préfet de police de Paris Michel Delpuech (Edouard Philippe)
    • France: «Des consignes inappropriées» ont été passées pour l'usage des LBD samedi (Edouard Philippe)
    • GB: le gouvernement ne peut pas représenter au vote l'accord de Brexit inchangé (président des Communes)
    • Cyclone au Mozambique: le bilan «pourrait dépasser le millier de morts» selon le président Nyusi
    • Russie: Vladimir Poutine promulgue 2 lois, l'une contre les «fausses nouvelles» et l'autre punissant les «offenses aux symboles de l'Etat»
    Economie

    Japon: pas de prison ferme pour le baron français du bitcoin

    media Mark Karpèles, ancien PDG de MtGox, ici en juillet 2017 à Tokyo lors d'une audience de son procès. REUTERS/Toru Hanai

    Après un an et demi de procès, le Français Mark Karpelès est fixé sur son sort. Le patron de MtGox, l’ancienne plate-forme d'échange de bitcoins, échappe à la prison ferme.

    Deux ans et demi de prison avec sursis. La cour de Tokyo a condamné, ce vendredi 15 mars 2019, le baron déchu du bitcoin à une peine légère. Le parquet avait requis dix ans de prison contre l’ancien patron de MtGox, qui était jusqu’en 2014, la première plate-forme d'échange de bitcoins, la monnaie virtuelle, pour abus de confiance suite à des manipulations de données informatiques et détournement de fonds.

    C’est en 2015, à Tokyo, que ce Français de 33 ans, petit génie de l'informatique et surnommé le « baron du bitcoin », est arrêté. Ce passionné de jeux vidéo et génie du codage est le patron de MtGox, la plus grosse bourse de bitcoins. Plus de 80% des transactions mondiales de cette monnaie numérique (ou cryptomonnaie) passent par cette plate-forme.

    La chute du bitcoin

    La justice japonaise s’intéresse à la disparition soudaine, le 15 février 2014, de 650 000 bitcoins des serveurs de MtGox, soit plus de 265 millions d'euros. Dix jours plus tard, la plate-forme ferme, entraînant l'une des plus graves crises de la jeune histoire des cryptomonnaies. Fin de l’année 2014, le cours du bitcoin chute à 350 dollars l’unité. Un an auparavant à la même époque, la valeur de bitcoin atteignait 1 100 dollars.

    Les enquêteurs japonais découvrent également des transactions financières suspectes. Mark Karpelès est accusé d'avoir détourné 2,7 millions d'euros de son entreprise, dépensés dans l'achat de logiciels, et pour s'offrir notamment un lit au prix exorbitant, symbole d'une nouvelle vie de nanti.

    Condamné en France

    Cette affaire de falsification de données informatiques n’est pas une première pour Mark Karpelès, déjà dans le collimateur de la justice française. De 2003 à 2005, il travaille en qualité de développeur de logiciels pour la société parisienne Lixux Cyberjoueur qui découvre d’étranges transactions de données clients vers des serveurs internationaux.

    Son ancien employeur finit par porter plainte contre lui. En 2010, Mark Karpelès est condamné à un an de prison avec sursis pour modification frauduleuse de données. Il est également condamné à payer 450 000 euros de dommages intérêts. Mark Karpelès n’est déjà plus en France, il est parti s’installer au Japon pour reprendre les rênes d'une nouvelle société, la MTGox.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.