GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Plainte au parquet antiterroriste contre le sucrier français Tereos

    media Le géant français du sucre Tereos est visé par une plainte pour «actes de terrorisme et complicité d'actes de terrorisme» auprès du parquet antiterroriste de Paris. Getty Images/Anthony Masterson

    Le géant français du sucre Tereos est visé par une plainte pour « actes de terrorisme et complicité d'actes de terrorisme » auprès du parquet antiterroriste de Paris. Plusieurs partenaires de la coopérative sucrière française accusent la direction du groupe d'avoir continué à livrer du sorbitol en Syrie, un dérivé du sucre utilisé comme propulseur d'engins explosifs, retrouvé en 2016 dans des entrepôts du groupe Etat islamique.

    Le sorbitol est décidément un édulcorant explosif pour Tereos. La coopérative sucrière française est accusée par plusieurs de ses membres, des betteraviers, lit-on dans la plainte consultée par Reuters, « d'avoir aidé à la préparation d'actes terroristes par le groupe Daech (...) en toute connaissance de cause. »

    Le sorbitol est un dérivé du sucre. Mélangé à du nitrate de potassium, il facilite la propulsion d'explosifs. Des sacs de sorbitol estampillés Tereos avaient été retrouvés fin 2016 dans des entrepôts de l'organisation Etat islamique, à l'occasion d'une mission de l'ONG Conflict Armament Research, mandatée par l'Union européenne.

    Le groupe sucrier avait alors assuré qu'il avait interrompu ses ventes en Syrie depuis. Les plaignants affirment, au contraire, que Tereos a continué à livrer du sorbitol en Syrie en 2017. « Ce n'est pas une mais trois autres livraisons, affirme le communiqué de l'avocate des plaignants, qui ont été opérées par le géant sucrier à destination de cette zone. »

    Tereos s'estime victime d'une campagne de déstabilisation, sur fond de crise liée au plongeon des cours du sucre. La direction du groupe vient d'annoncer qu'elle allait porter plainte pour « dénonciation calomnieuse ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.