GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Israël a réduit la zone de pêche à Gaza après le lancement de ballons incendiaires vers son territoire
    • Législatives en Inde: on constaterait un nette avance du BJP de Modi dans les premières tendances du dépouillement
    • Législatives en Inde: début du dépouillement (commission électorale)
    • Le japonais Panasonic suspend ses transactions avec Huawei (porte-parole)
    Economie

    L’UE soupçonne Daimler, Volkswagen et BMW d’entente sur les normes antipollution

    media D'après Margrethe Vestager, commissaire européenne à la Concurrence, BMW, Daimler et Volkswagen se sont entendus pour éviter de se faire concurrence sur les technologies réduisant les émissions polluantes. REUTERS/Francois Lenoir

    La Commission européenne soupçonne les trois constructeurs automobiles allemands d'entente concernant les normes antipollution. Les faits remontent avant l'éclatement de l'affaire sur les moteurs truqués de Volkswagen en 2015.

    C'est un nouveau coup dur pour l'industrie automobile allemande. D'après Margrethe Vestager, la commissaire européenne à la Concurrence, Daimler, Volkswagen et BMW ont sciemment, et en concertation, retardé la mise en œuvre de technologies permettant la réduction des émissions polluantes. Une sorte de cartel mis en place par les constructeurs entre 2006 et 2014 et qui aurait faussé les règles de la concurrence.

    Selon Bruxelles, les consommateurs européens n'avaient pas la possibilité d'acheter des véhicules équipés des meilleures technologies possibles.

    À ce stade, les griefs ont été communiqués aux constructeurs. Ils sont invités à préparer leur défense. De grossesamendes sont en vue, comme dans presque chaque enquête de ce type menée par Bruxelles.

    BMW a fait savoir qu'il avait déjà mis de côté un milliard d'euros à cet effet et que cette provision aurait un impact négatif sur le premier trimestre 2019. Le constructeur indique dans un communiqué qu'il contestera les allégations de Bruxelles avec tous les moyens qui sont à sa disposition.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.