GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Crash des 737 MAX: le PDG de Boeing affiche sa confiance

    media Le PDG de Boeing Dennis Muilenburg lors d'une conférence à Dallas, le 11 avril 2019. REUTERS/Jaime R. Carrero

    Pour la première fois depuis le drame d'Ethiopia Airlines, le PDG de Boeing Dennis Muilenburg s'est exprimé jeudi 11 avril lors d'une conférence à Dallas.

    Dennis Muilenburg ne s'était pas exprimé en public depuis le crash du Boeing 737 MAX d'Ethiopian Airlines, qui avait fait 157 victimes le 10 mars dernier. Cet accident mortel avait été précédé d'un autre : celui de Lion Air en novembre 2018, où le 737 MAX avait déjà été mis en cause. Les enquêtes avaient révélé des défaillances du système de stabilisation.

    Forcé de réduire la production de son appareil vedette, cloué au sol depuis la mi-mars, l'avionneur américain tente de relever la tête. Son PDG a pris la parole jeudi 11 avril lors d'une conférence organisée à Dallas (Texas) par l'ancien président américain George W. Bush. Le visage grave, Dennis Muilenburg a commencé par rendre hommage aux victimes des crashs, avant d'annoncer que les tests de la nouvelle version du logiciel impliqué étaient encourageants.

    « J'ai embarqué avec nos pilotes pour des tests la semaine dernière pour tester cette mise à jour. Nos équipes ont essayé plusieurs scénarios de conditions de vol. Le logiciel a fonctionné comme prévu et j'ai été impressionné par le travail et le professionnalisme de nos équipes », a assuré le PDG de Boeing.

    Les compagnies aériennes américaines exploitant le 737 MAX étaient attendues ce vendredi à l'agence fédérale de l'aviation américaine (FAA) qui doit déterminer ce qui doit être fait avant d'autoriser à nouveau l'avion à voler. « Nous regrettons l'impact de la suspension pour tous nos clients et nos passagers, a déclaré Dennis Muilenburg. Nous savons que tous ceux qui montent dans nos appareils placent leur confiance en nous. Nous ferons tout pour gagner et regagner cette confiance de nos clients et le public dans les semaines à venir. » Le PDG de Boeing le promet : « Nous allons sortir de cette période difficile encore plus forts. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.