GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Un milliard de dollars de pertes: Boeing a du plomb dans l’aile avec son 737 MAX

    media Des Boeing 737 MAX sur le tarmac de la fabrique de Boeing à Renton, Washington, le 21 mars 2019. REUTERS/Lindsey Wasson/File Photo GLOBAL BUSINESS WEEK AHEAD

    Selon ses résultats particulièrement mauvais dévoilés mercredi 24 avril, Boeing est plombé par son 737 MAX 8. Le modèle phare de l’avionneur américain reste cloué au sol depuis le crash d’un appareil d’Ethiopian Airlines, ce qui a créé un milliard de dollars de pertes et des résultats financiers largement moins bons que prévus, mais ces derniers vont encore empirer.

    Boeing l’a révélé : le coût affiché de l'immobilisation du 737 MAX 8 a atteint un milliard de dollars. Un préjudice moins important que prévu, ce qui a permis au titre Boeing de gagner immédiatement de la valeur sur les marchés.

    Cependant, au-delà de cette réaction un peu cynique des investisseurs, il s'agit malgré tout d'une mauvaise nouvelle pour Boeing.

    Tout d'abord, parce que ce chiffre va augmenter. Il inclut notamment une hausse anticipée du coût de production de l'appareil et des modifications apportées à son système anti-décrochage. Mais il n’inclut pas les éventuelles indemnisations des compagnies pénalisées - qui ont dû annuler des vols - ni les dommages et intérêts qui pourraient être versés aux familles des victimes.

    La facture finale devrait s'élever à plusieurs milliards de dollars, selon les analystes.

    Mais cette mauvaise nouvelle n’arrive pas seule : le groupe américain annonce des bénéfices en chute libre au premier trimestre, -13,2%, soit plus de deux milliards de dollars.

    De plus, l'incertitude plane toujours sur le calendrier de la reprise des vols, sur celui des futures livraisons et les modifications sur le modèle doivent encore être certifiées.

    Les deux crashs de Boeing 737 MAX, en Indonésie en octobre, puis en Éthiopie en mars, ont tué 346 personnes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.