GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Les États-Unis ont abattu un drone iranien au-dessus du détroit d'Ormuz (Trump)
    • Juin 2019, mois de juin le plus chaud sur Terre depuis 140 ans (National Oceanic and Atmospheric Administration)
    • «Renvoyez-la!»: Trump dit désapprouver les slogans scandés à son meeting
    • Iran: Rohani appelle Macron à «intensifier» les efforts pour sauver l'accord nucléaire
    • Washington demande à l'Arabie saoudite de libérer le blogueur Raef Badaoui (Pence)
    • Les États-Unis vont pousser pour la liberté religieuse en Corée du Nord (Pence)
    • Sanctions américaines contre des dirigeants de milices liées à l'Iran en Irak (Mike Pence)
    • Tour de France 2019: Simon Yates s'impose dans la 12e étape, Julian Alaphilippe conserve le maillot jaune
    • Maroc: trois hommes condamnés à la peine de mort pour l'assassinat de deux Scandinaves
    Economie

    Surexploitation du sable: l'ONU tire la sonnette d'alarme

    media Extraction de sable et de gravier du fleuve Niger (illustration). IRD

    La mafia du sable. Ce n'est pas le titre d'un polar mais bien l'une des nombreuses menaces qui pèsent sur l'environnement. Dans un rapport, les Nations unies alertent sur la surexploitation du sable, la deuxième ressource la plus utilisée par l'homme après l'eau. Quelque 50 millions de tonnes sont extraites chaque année pour la construction de bâtiments, de routes, de verre et même de cosmétiques. Parfois, dans la plus grande illégalité. Et au risque de provoquer des inondations et même des sécheresses.

    On imagine le sable abondant, parce que les déserts en sont pleins mais ce n'est pas une ressource si abondante car tout le sable n'est pas propre à une utilisation industrielle. D'autre part la demande a triplé en vingt ans, il n'est pas cher et que n'importe qui peut s'improviser producteur ou trafiquant, son extraction tous azimuts ravage les côtes et les cours d'eau.

    Enlever les défenses naturelles

    « Le fait de prendre du sable sur la plage va enlever les défenses naturelles que l’on a contre les vagues de tempêtes. Ça va avoir un impact sur les inondations côtières, estime Pascal Peduzzi, du programme des Nations unies pour l'environnement. Et quand vous extrayez du sable sur les rivières, parce que en changeant le cours de la rivière, si vous creusez le fond, la dynamique de la rivière va changer. Il peut y avoir soit des ralentissements, soit des accélérations, donnant lieu soit à des inondations plus fréquentes ou plus intenses, ou même à de sécheresses. »

    L' Asie et l'Afrique, en plein boom économique et démographique, sont les premiers consommateurs de sable et la Chine avale à elle seule plus de la moitié de la production mondiale, rapporte notre correspondant à Genève, Jérémie Lanche.

    Les Nations unies appellent les gouvernements à améliorer la traçabilité et la durabilité de l'extraction de sable. Également à abandonner les projets pharaoniques d'étalement urbain sur la mer, ou les constructions de tours toujours plus hautes et toujours plus inoccupées.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.