GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Mali: 24 soldats maliens et 17 jihadistes tués dans des combats
    • Éliminatoires CAN 2021: l’Algérie évite le piège botswanais et s’impose à Gaborone, 1-0
    • Colonies israéliennes: l'Autorité palestinienne dénonce la position de Washington
    • Washington ne considère plus les colonies israéliennes contraires au droit international (Pompeo)
    • Iran: Washington met fin à une dérogation pour l'usine nucléaire de Fordo (Pompeo)
    • Le groupe sidérurgique indien Tata Steel va supprimer jusqu'à 3.000 emplois en Europe
    • Hong Kong: l'UE demande à la police d'éviter la violence (déclaration)
    • Éliminatoires CAN 2021: la RD Congo tenue en échec par la Gambie à Banjul, 2-2, dans le groupe D
    • Pont effondré près de Toulouse: un deuxième mort retrouvé (maire)
    Economie

    Difficile reprise des négociations commerciales Chine-États-Unis

    media Le vice-Premier ministre chinois Liu He et le secrétaire américain au Commerce Steven Mnuchin (de dos), jeudi 9 mai à Washington pour la reprise des négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis. REUTERS/James Lawler Duggan

    Le vice-Premier ministre chinois est à Washington pour la reprise des négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis, hier jeudi, en fin de journée. Le président américain, qui a imposé une nouvelle augmentation des droits de douane sur les produits chinois, a estimé qu’un accord était possible. Mais la hausse des taxes sur les produits chinois est entrée en vigueur dans la nuit et la Chine a aussitôt assuré qu'elle allait riposter.

    Avec nos correspondants à Washington, Anne Corpet, et à Pékin, Stéphane Lagarde

    Le président Trump a déclaré jeudi avoir reçu une très belle lettre du président Xi en prélude à l'ouverture de ce 11e round de négociations, et estimait qu'un accord pouvait être conclu dans la semaine. Mais le négociateur chinois, Liu He a quitté la table de négociations après quatre-vingt-dix minutes de discussions.

    Entrée en vigueur des hausses de droits de douane

    Depuis cette nuit, minuit une, 200 milliards de dollars de produits chinois sont taxés à 25% au lieu de 10% précédemment. Et Donald Trump a annoncé avoir entamé les procédures pour augmenter les droits de douane sur 325 milliards de produits supplémentaires.

    Le président américain justifie ces hausses par l’attitude de Pékin. La Chine, a-t-il expliqué, est revenue sur beaucoup de ses engagements, et cela ne se fait pas. Donald Trump estime que les droits de douane sont une bonne chose, qu’ils rapportent des milliards de dollars aux Américains.

    La Chine annonce des représailles

    Sitôt l'entrée en vigueur de ces taxes douanières, la Chine a réagi. « La Chine regrette profondément la hausse des tarifs douaniers américains », l’urgent de l’agence Chine Nouvelle est tombé 4 minutes après la fin de la date butoir fixée par Washington, immédiatement suivi par le roulement tambour des médias officiels prenant acte de la fin de cinq mois de trêve commerciale.

    « La Chine n’a pas d’autres choix que de prendre des contre-mesures », indique le communiqué diffusé sur le site du ministère chinois du Commerce, tout en affirmant espérer que les « deux parties parviendront à marcher ensemble dans la même direction pour trouver une solution », sans fournir pour l’instant de détails concernant les produits ciblés.

    Inquiétude du côté des agriculteurs américains

    Depuis le début de la guerre commerciale, la Chine a relevé ses tarifs sur 5 200 produits importés des États-Unis. Les producteurs de lait américain ont déjà vu chuter leurs exportations de plus de 48% ; une nouvelle hausse des barrières douanières reviendrait à « clouer notre cercueil », a fait savoir le vice-président du Conseil américain des industries laitières au South China Morning Post.

    Même inquiétude du côté des producteurs de soja, de myrtilles, des vins de Californie, des fabricants de pièces automobiles, de panneaux solaires, d’imprimantes. Les agriculteurs américains, déjà affectés par la guerre commerciale entre les deux pays, risquent d’être les premières victimes des représailles de Pékin. Or, c’est un électorat crucial pour Donald Trump qui a donc tout intérêt à obtenir un accord rapidement pour éviter la surenchère.

    Côté chinois, en revanche, pas de commentaires venant des entreprises touchées par la nouvelle hausse des tarifs américains ce vendredi. Depuis le début de la semaine, les médias d’État martèlent le même message : restez calme, tout est sous contrôle.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.