GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Economie

    Guerre commerciale: Américains et Chinois, tous perdants

    media Des drapeaux de la Chine et des États-Unis visibles dans une rue du marché de Yiwu dans la province de Zhejiang. Le 10 mai 2019. REUTERS/Aly Song

    La Chine est bien décidée à prendre des mesures de représailles en réponse à l’augmentation des droits de douane décidée par les Etats-Unis. Malgré la poursuite des négociations, la nouvelle surtaxe est entrée en vigueur ce vendredi 10 mai. Elle porte de 10 % à 25 % les droits de douane sur les 200 milliards de dollars d’exportations chinoises vers les Etats-Unis. Coïncidence du calendrier ou pas, l’opérateur China Mobile s’est vu refuser l’accès au marché américain. Cette guerre commerciale entre Américains et Chinois provoque déjà des remous dans l'économie mondiale.

    Le Fonds monétaire international, dans ses prévisions d'avril, a révisé à la baisse la croissance mondiale à 3,3 %, cette année, en baisse de 0,3 point par rapport à 2018. Cette crainte pour la croissance mondiale est partagée par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

    Scénario perdant-perdant

    Dans ce conflit, quel est le pays qui s'en sort le mieux ? Pour le moment, les deux rivaux semblent perdants, estime Jean-François Dufour, directeur de DCA-Chine Analyse, un cabinet de conseil sur le marché chinois : « Aujourd’hui, on est sur un scénario perdant-perdant. Les exportations chinoises marquent le pas clairement sur le début de l’année 2019. Avec une progression beaucoup plus faible que les années précédentes. Ceci dit, le phénomène n’est pas suffisamment marqué pour que ça soit considéré comme une victoire américaine dans la mesure que la Chine réussit à compenser sur d’autres marchés ce qu’elle perd sur le marché américain. »

    Perdant aussi du côté américain. Car malgré l’importance du marché américain, la guerre commerciale engagée ne suffit pas à infléchir les résultats. Après plusieurs mois de tensions engendrées par la mise en place de mesures protectionnistes par les deux rivaux, le déficit commercial américain avec la Chine affiche toujours un montant record de 420 milliards de dollars. Elles n’ont pas, non plus trop d’impact sur Pékin. « La Chine joue beaucoup sur le gros projet des Nouvelles Routes de la Soie, qui lui permet de compenser en partie ce qu’elle perd sur le marché américain. La Chine met également accent sur son autre gros marché, qui est d’ailleurs son premier marché à l’international, et qui est l’Union européenne sur laquelle les exportations restent relativement dynamiques en ce début 2019 », explique l’économiste.

    Les autres n’y gagnent rien, non plus

    La question se pose quant aux autres pays. Peuvent-ils tirer un bénéfice de ce conflit ? Si bénéfice il y a, répond Jean-François Dufour, il risque de tourner court : «on pourrait imaginer un effet de substitution aux exportations américaines vers la Chine par des entreprises européennes, qui sont à même d’offrir les produits américains qui seraient surtaxés par la Chine. A l’inverse, on pourrait imaginer un effet d’opportunité pour certains pays d’Asie-Sud-Est qui pourraient se substituer aux exportations chinoises vers les Etats-Unis. Mais attention : c’est une vision à très court-terme. Si jamais, effectivement, un impact économique important sur ces deux marchés découlait de ce conflit commercial. Finalement, tout le monde serait perdant à terme. »

    La guerre pour l’hégémonie dans le monde

    Mais alors, pourquoi cette guerre commerciale éclate maintenant, alors que le déficit commercial des Etats-Unis avec la Chine ne date pas d'hier ? Le directeur de DCA-Chine Analyse estime que « le déficit structurel était acceptable côté américain, tant que l’on était dans un schéma inégal dans lequel la Chine jouait le rôle, selon l’expression bien connue d’atelier du monde. Le problème, c’est qu’à partir du moment où la Chine, autour de 2015, a annoncé un changement de positionnement avec le fameux plan Made in China à l’horizon 2025, les Etats-Unis ont perçu le risque d’une concurrence en termes de puissance économique et technologique qui change radicalement la donne. Du coup, le système chinois qui est différent du système américain, simplement parce que l’on n’a pas affaire à l’économie de marché classique, mais ce qui était acceptable jusque-là par Washington ne le devient plus dans cette nouvelle perspective. Cela peut expliquer, par-delà le prétexte du déficit commercial, le fait que l’on soit arrivé aujourd’hui à un véritable conflit ».

    L’Europe qui assiste de loin à ce conflit est dans une situation délicate. Selon Jean-François Dufour, certains pays membres partagent la position des Américains et pensent que leurs griefs sont fondés en partie. « Mais ils n’oublient pas que la Chine joue d’un modèle différent, qui lui permet de déformer les règles de la concurrence internationale. Parallèlement, il y a une réticence à s’aligner sur les positions américaines qui risquent d’avoir un impact sur l’économie mondiale extrêmement grave. En en même temps, l’Europe est confrontée à son éternel problème de la division qui fait qu’aujourd’hui même si elle arrivait à arrêter une position par rapport aux deux protagonistes, de toute façon elle est trop désunie pour la mener de manière cohérente. Donc, finalement, on a une Europe qui a du mal à tirer parti de ce conflit quelles que soient des opportunités qu’il pourrait lui offrir », conclut-il.

    Nous assistons à un choc de géants, dont l'issue est plus qu'incertaine pour tout le monde.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.