GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Attractivité: malgré un contexte européen difficile, la France résiste bien

    media Tous secteurs confondus, le cabinet EY recense 1.027 projets d'investissements internationaux en France (+1% sur un an). Getty Images

    Le cabinet d'audit EY vient de publier ce mardi 4 juin son baromètre annuel de l'attractivité, et la France est toujours bien perçue par les investisseurs étrangers. Malgré le ralentissement de la croisance en Europe et dans le monde, et malgré les incertitudes liées au Brexit et à la guerre commerciale entre Washington et Pékin, la France résiste et gagne même 1% en une année. Mais si son attractivité est en hausse, les investissements étrangers eux ont globalement reculé, seuls les investissements dans la recherche et le développement se portent bien.

    80% des 203 décideurs internationaux interrogés considèrent que l'Hexagone est une bonne implantation pour leur business. C'est encore plus fort pour 91% de ceux déjà localisés en France depuis un certains temps. Tous secteurs confondus, l'étude recense 1 027 projets d'investissements internationaux dans l'Hexagone.

    La France dépasse l'Allemagne, qui perd 13%, et talonne le Royaume-Uni, toujours premier au classement mais qui perd lui aussi 13%. Il est donc plus juste de dire qu'en 2018, l'Europe recule avec moins 4% de projets, du jamais vu, et que la France résiste au choc.

    La France est en tête du classement européen pour la recherche et le developpement et l'industrie avec 339 projets d'implantations industrielles internationales recensés sur le territoire, contre 203 pour la Turquie et 152 pour l'Allemagne. Même chose pour la recherche et le développement, avec une hausse de 85% sur un an d'installations de centres innovants. Là aussi, la France devance l'Allemagne et le Royaume-Uni, tous deux en baisse.

    A l'inverse, et là, c'est le point faible, les implantations tertiaires et commerciales chutent de 24%. De plus, la France ne parvient toujours pas à attirer les sièges sociaux des grands groupes étrangers en raison d'une fiscalité encore trop lourde par rapport au Royaume-Uni.

    → Lire le rapport d'EY

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.