GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Economie

    Immobilier: des taux d'intérêt historiquement bas redynamisent le secteur

    media En France, la faiblesse des taux d’intérêt a réveillé la demande dans le secteur de l'immobilier. Getty Images/Blend Images/Dave and Les Jacobs

    La Banque centrale européenne ne touchera pas à ses taux directeurs avant juin 2020 pour lutter contre des perspectives de croissance en baisse. Mais c’est une bonne nouvelle pour le marché de l’immobilier en France. Les taux d’intérêt des crédits immobiliers n’ont jamais été aussi bas. Voilà qui dynamise le marché et incite les clients à chercher l’appartement ou la maison de leurs rêves.

    Avec son mari, Sybille vient d’acheter un appartement à Paris. Le taux de son crédit est de 1,6%, contre 2,5% sur leur précédent prêt. De quoi se payer une chambre en plus. « On a quand même agrandi d’un peu plus de 20m2 notre logement, se réjouit la jeune femme. C’est un taux qui était même assez inespéré, il y a six mois on n’aurait pas pensé que c’était possible, c’est la bonne surprise de l’année ».

    Ce niveau inédit des taux d’intérêt apporte donc un nouveau souffle au marché immobilier, selon Maëlle Bernier, du site de courtage en ligne meilleurtaux.com. « Ces taux d’intérêt très bas resolvabilisent des ménages, qui grâce à ces taux très bas peuvent emprunter, où emprunter plus pour acheter plus grand ou tout simplement emprunter pour acheter tout court ».

    A tel point que le nombre de transactions explose, notamment dans l’ancien. Les acquéreurs de tous budgets se pressent. Mais les agents immobiliers, comme Marion Duvacquier dans le 15e arrondissement, ne peuvent pas toujours répondre aux demandes des clients.

    Peu de biens à la vente

    « Les loyers sont tellement chers sur Paris qu’il vaut mieux, avec les taux d’intérêt actuels, acheter pour se loger, explique-t-elle. On a du primo-accédant, des investisseurs, des acheteurs à la recherche de résidences secondaires, mais pour autant on a des vendeurs qui ne sont pas trop là. On n'a pas beaucoup de biens à la vente en ce moment ».

    Certains acheteurs sont ainsi obligés de voir leurs exigences à la baisse. Mais avec cette chute des taux d’intérêt, cette agente immobilière pense que les achats de logements vont continuer à augmenter.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.