GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Neymar, bientôt lâché par les marques?

    media La star brésilienne du PSG, Neymar a été entendu par la police jeudi soir à Rio de Janeiro, le 6 juin 2019. REUTERS/Lucas Landau

    Rien ne va plus pour le footballeur brésilien Neymar. Après les accusations de viol portées par une jeune femme et très médiatisées, les marques font planer le doute sur leur engagement avec l'attaquant du PSG. Ainsi, Nike a réagi aux accusations jeudi 6 juin et affirme suivre de très près l'affaire. Si la marque à la virgule devait suspendre sa coopération, le risque serait de voir une réaction en chaîne avec les très nombreux autres partenariats lucratifs du joueur.

    L’empire économique de Neymar Jr est-il en passe de se disloquer ? Sur les 80 millions de dollars de revenus annuels perçus par la star mondiale du football, 15 millions proviennent des contrats de sponsoring.

    L'équipementier Nike inquiet

    Le plus gros partenariat est celui qui le lie à l'équipementier sportif américain Nike. « Ambassadeur premium », l'attaquant du PSG toucherait un million de dollars par an dans le cadre de cet accord. Or, la marque à la virgule s'est dite « très préoccupée », des mots qui fleurent le désaveu. En tout cas, ils ne sont pas anodins venant d'une marque aussi influente. Le risque est bien sûr qu'elle soit tentée de suspendre ou de ne pas reconduire le bail avec le joueur, qui s'achève en 2022.

    D'après la presse brésilienne, une autre grande marque a déjà sauté le pas. Mastercard a suspendu une campagne de pub avec le joueur « tant que le problème n'est pas réglé ». L'effet domino est à craindre pour Neymar qui cumule décidément les pépins sportifs et personnels. Des voitures, aux vêtements, en passant par les parfums, une trentaine de marques ont misé sur le nom de Neymar , fort de ses 250 millions de followers sur Twitter, Instagram et Facebook.

    Neymar privé de la couverture du jeu FIFA 20

    Des réseaux sociaux qui, avant d’être l’arène du scandale aujourd’hui, lui ont permis le mois dernier de lancer avec Diesel, un parfum de sa composition, «Spirit of the Brave». Et le parfum de scandale pourrait faire planer le doute sur un autre partenariat de grande ampleur sur lequel les fans spéculent ces derniers jours, l'apparition du joueur sur la jaquette du jeu vidéo le plus vendu du monde FIFA, qui sortira fin septembre.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.