GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 26 Juin
Jeudi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Football: suivez en direct le match Mali-Mauritanie en Coupe d'Afrique des nations 2019
    • «L'armée américaine n'a rien à faire dans le Golfe», dit l'Iran
    • Football: la Tunisie et l'Angola font match nul 1-1 dans le groupe E de la CAN 2019
    • Mondial féminin 2019: les Etats-Unis éliminent l'Espagne (2-1) et affronteront la France en quarts de finale vendredi 28 juin
    Economie

    Paradis fiscaux: l'échange de données a permis de collecter 95 milliards d'euros

    media Le rapport de l'OCDE va être présneté ce week-end au G20 Finances de Fukuoka, au Japon. 'échange automatique d'information, appliqué depuis la fin de l'année dernière, a permis à une vingtaine de pays de collecter 95 milliards d'euros d'impôts depuis 2009. Toshifumi KITAMURA / AFP

    L’échange automatique de données bancaires a permis à une vingtaine de pays de collecter 95 milliards d’euros de recettes supplémentaires. C’est un rapport de l’OCDE publié avant la réunion des ministres des Finances du G20 à Fukuoka, au Japon qui a annoncé la nouvelle.

    La transparence fiscale marche, tout du moins entre les 90 États qui acceptent de partager leurs renseignements. Sur les 95 milliards récupérés par le fisc, près de 10 milliards reviennent à la France.

    Certes, les paradis fiscaux ont toujours la cote, mais moins qu’avant. En dix ans, l’argent dissimulé sur ces comptes offshores a fondu de 34 %, soit l’équivalent de 489 milliards d’euros. L’échange automatique d’informations a été un véritable accélérateur avant même son entrée en vigueur à la fin de l’année dernière. De nombreux contribuables préférant régulariser leur situation afin d’éviter un redressement fiscal.

    47 millions de comptes vérifiés

    Les comptes offshore, ce sont ces comptes ouverts dans des établissements financiers pour les non-résidents dont certains pays ont fait leurs spécialités. La liste de ces pays est longue et comprend notamment : les Bahamas, Bahreïn, Chypre, l’île de Man, la Suisse ou le Panama. Au total, 47 millions de comptes bancaires ont fait l’objet de vérifications pour des actifs qui s’élèvent à près de 5000 milliards d’euros.

    ►À écouter aussi : Décryptage - Fraude fiscale : le «système» d’UBS

    L’OCDE a par ailleurs réalisé une étude économique afin d’évaluer l’impact de l’échange automatique d’information sur les dépôts bancaires dans les paradis fiscaux dans une quarantaine de pays. « Sur une période qui va de 2000 à 2018, nous sommes sur un impact de baisse des dépôts bancaires offshore de l’ordre de 20 % à 25 % lors du passage à l’échange automatique de renseignements », a assuré M. Saint-Amans, directeur du Centre de politique et d’administration fiscale de l’OCDE.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.