GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Irak: une attaque fait 12 morts dans la ville sainte chiite de Kerbala (sécurité)
    • Yémen: les rebelles annoncent vouloir arrêter toutes les attaques contre l'Arabie (dirigeant insurgé)
    • Affaire Karachi: le parquet demande un procès pour Balladur et Léotard (source judiciaire)
    • Respect de la vie privée: Facebook suspend des dizaines de milliers d'applications
    • Commerce: Trump ne pense pas aboutir à un accord avec Pékin avant l'élection de 2020
    • Procès Mélenchon en France: le jugement mis en délibéré au 9 décembre
    • Greta Thunberg espère que la société a atteint «un tournant» sur le climat (interview à l'AFP)
    Economie

    France: la loi mobilités ne satisfait pas les chauffeurs de VTC

    media Sam, chauffeur VTC, peine à vivre de son métier. Ariane Gaffuri/RFI

    Au cours de ses travaux sur le projet de loi d'orientation des mobilités, l'Assemblée nationale a adopté le 7 juin un nouveau cadre social pour les chauffeurs de VTC et coursiers de type Deliveroo. L'État propose notamment aux plateformes comme Uber d'établir une « charte précisant les contours de leur responsabilité sociale ». Pour les syndicats de chauffeurs, cette mesure est cosmétique et ne résout pas la question du flou entre salariat et entrepreneuriat dans lequel ils disent être.

    La berline est silencieuse, mais son chauffeur bavard. Quand on l’interroge sur les conditions de travail des VTC, les voitures de transport avec chauffeur, il répond : « Vous avez cinq secondes pour accepter la course. Vous ne savez pas où vous allez. Vous ne savez pas combien va coûter la course. On vous mène à la baguette. Et si jamais vous estimez que ce n’est pas rentable pour vous, les chauffeurs ont un taux d’annulation. S’ils atteignent ce taux-là, ils se font déconnecter ».

    Sayah Baaroun a donc décidé de quitter l'application Uber pour travailler en indépendant et fonder un syndicat en 2015, le Syndicat des chauffeurs privés VTC (SCP VTC Ile-de-France). Aujourd’hui la loi sur les mobilités l’inquiète. « Cela fait des années qu’on vous dit qu’on a mal à la tête, et vous nous donnez un médicament pour les pieds », résume-t-il.

    Pas de procès aux prud'hommes

    L’État propose aux plateformes d’établir une charte qui précisera les contours de leurs responsabilités, mais aussi des obligations à plus de transparence concernant les rémunérations des courses.

    Pas de vraies mesures pour le syndicat qui aimerait que les chauffeurs puissent fixer leur prix. « Nous sommes les seules et uniques plateformes de mise en relation qui décident à notre place du tarif, poursuit Sayah Baaroun. Airbnb, Booking, Go Voyages : jamais une plateforme d’intermédiation n’a décidé à la place du prestataire. Personne ne cherche à redonner finalement la légitimité du droit absolu dans l’entrepreneur à décider de son tarif ».

    Autre inquiétude, les chartes des plateformes empêcheraient de les attaquer aux prud’hommes et les 90 procès en cours de chauffeurs souvent en faillite que suit le syndicat de Sayah Baaroun seraient compromis.

    À (ré)écouter : Chauffeur VTC, un métier précaire

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.