GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Economie

    Le Mexique a ratifié le nouveau traité de libre-échange nord-américain

    media Le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador à Mexico, le 31 mai 2019. REUTERS/Henry Romero

    Le Mexique a ratifié, jeudi 20 juin, le nouveau traité de libre-échange avec les États-Unis et le Canada. Le Sénat mexicain l'a approuvé par une large majorité, il est le premier pays à l'avoir signé. Le président mexicain, Andres Manuel Lopez Obrador s'est félicité de cet accord et déclaré que sa ratification par son pays était « une très bonne nouvelle ».

    Ce nouvel accord de libre-échange États-Unis-Mexique-Canada désigné sous l'acronyme AEUMC remplace l'ancien accord de libre-échange nord-américain, l'Alena. Il datait de 1994, et Donald Trump n'en voulait plus. Il le qualifiait de « pire accord jamais signé », le jugeant  « désastreux » pour l’économie américaine. Il l'accusait d'être responsable de la disparition de millions d'emplois particulièrement dans le secteur de l'automobile. Avec ce nouveau traité de libre-échange, Donald Trump entend réduire les déficits commerciaux des États-Unis.

    Du côté mexicain, on se félicite également de la signature de ce nouvel accord. Les membres du Congrès avaient en amont mis en place une série de réformes du marché du travail demandées par les États-Unis.

    Pour le ministère mexicain de l'Économie, cet accord de libre échange est synonyme d'apaisement avec les États-Unis et ouvre la voie à un renforcement de son intégration économique dans la région.

    Même si les conditions de ce nouvel accord sont plus restrictives pour le Mexique, les investissements étrangers vont se poursuivre, ce qui générera des emplois, et surtout, le pays peut continuer à vendre ses produits à son voisin américain. Le traité doit encore être ratifié par le Canada et les États-Unis.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.