GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Pétrole: réunion de l'Opep sur fond de tensions géopolitiques

    media Un drapeau de l’Opep orne le siège de l’organisation, à Vienne en Autriche. AFP PHOTO / ALEXANDER KLEIN

    Les pays producteurs de pétrole de l'Opep, ainsi que leurs alliés, Russie en tête, se réunissent ce lundi 1er juillet et mardi à Vienne. On sait déjà qu'ils vont prolonger leur accord sur la réduction de leur production, afin de maintenir le prix du baril à son niveau. Et cela dans un contexte de fortes incertitudes géopolitiques.

    C'est le président russe Vladimir Poutine qui l'a annoncé dès samedi après une rencontre avec le prince héritier saoudien Mohamed ben Salman. L'accord conclu fin 2016 sur une réduction de la production des pays de l'Opep et de leurs alliés à 1,2 million de barils par jour va être prolongé, pour 6 à 9 mois.

    La prolongation de cet accord a pour objectif destabiliser le prix du baril, dans un contexte où la demande mondiale est plutôt morose et l'offre importante. C'est la production massive de pétrole de schiste aux États-Unis, que les pays de l'Opep et leur allié russe s'efforcent ainsi de compenser.

    L'équation est d'autant plus compliquée que si la demande est en berne, elle est surtout incertaine, tant les tensions géopolitiques sont fortes. À commencer par l'escalade des derniers jours entre les États-Unis et l'Iran, avec des attaques de navires pétroliers imputés à Téhéran, la destruction d'un drone américain, et des frappes sur le sol iranien annulées à la dernière minute par Donald Trump.

    La guerre commerciale sino-américaine est elle aussi une préoccupation, même si l'annonce pendant le week-end d'une reprise des négociations est plutôt de nature à rassurer les marchés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.