GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Le chinois Fosun s'apprête à racheter le voyagiste britannique Thomas Cook

    media Le chinois Fosun s'apprête à prendre le contrôle du voyagiste britannique Thomas Cook. REUTERS/Paul Hanna/File Photo

    Les discussions sont en cours entre le voyagiste britannique en difficulté Thomas Cook et son actionnaire principal le chinois Fosun, qui pourrait devenir ainsi majoritaire à la faveur d’une recapitalisation de plus en plus nécessaire.

    L'annonce du rachat de Thomas Cook par le chinois Fosun ne surprend guère après plusieurs années de grandes difficultés. Le voyagiste historique subit en effet de nombreuses conjonctures en sa défaveur : la concurrence féroce d’internet, des températures chaudes en Europe qui dissuadent l’été les Occidentaux d’aller vers les pays chauds, mais également le couperet du Brexit, qui réapparaît quand les Britanniques songent à voyager sur le continent européen.

    La conséquence de toutes ces contingences est criante sur les marchés boursiers avec une action divisée par dix en un an. Pour freiner ce marasme galopant, le voyagiste britannique créé en 1841, a commencé par licencier 320 personnes et fermer 21 agences sur le seul sol anglais, puis a songé à se séparer de sa compagnie aérienne, plus prospère que ses tours opérateurs, afin d’éponger sa dette et de rassurer ses actionnaires.

    C’est finalement une autre solution qui semble se dessiner aujourd’hui avec une recapitalisation effectuée par son principal actionnaire, le chinois Fosun qui deviendrait ainsi majoritaire. Déjà propriétaire de Club Med, le chinois Fosun prendrait ainsi le seul contrôle de l’activité de tour opérateur de Thomas Cook.

    Selon les termes de l'accord qu'ils s'apprêtent à conclure, Thomas Cook recevrait quelque 750 millions de livres (835 millions d'euros) de liquidités et, en échange, Fosun prendrait « une large majorité de contrôle » dans son activité centrale de tour-opérateur, ainsi qu'« une part minoritaire significative » dans sa compagnie aérienne.

    Impossible pour Fosun de s’emparer de la compagnie aérienne Thomas Cook Airlines en raison de l’interdiction pour un non-Européen d’être l’actionnaire majoritaire d’une compagnie aérienne européenne. Les 103 avions de Thomas Cook seraient donc séparés du reste de l’activité.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.