GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Émeutes au Chili: couvre-feu décrété à Santiago pour la troisième nuit consécutive (officiel)
    • Israël: le président Rivlin va demander à Benny Gantz de former le gouvernement
    • Israël: Netanyahu annonce renoncer à former un gouvernement (page facebook)
    • Royaume-Uni: le président du Parlement refuse un vote sur l'accord de Brexit ce lundi
    Afrique

    G7 Finances: accompagner la bancarisation des femmes

    media Selon le rapport présenté par Melinda Gates, l'Afrique subsaharienne est la région du monde où l'accès à la banque est le plus faible. Getty Images

    La France a fait de la lutte contre les inégalités l'un des thèmes majeurs du G7 Finances qui se termine aujourd’hui à Chantilly dans l’Oise. Pour « rendre le capitalisme plus juste », thème officiel du G7 qui se tiendra au mois d'août à Biarritz dans le sud-ouest de la France, Paris propose une initiative concrète pour faciliter la bancarisation des femmes africaines. La fondation de Bill et Melinda Gates est chargée de mettre en œuvre ce dispositif numérique. Melinda Gates est venue en personne à Chantilly ce 18 juillet pour plaider cette cause.

    De notre envoyée spéciale à Chantilly, Dominique Baillard

    Selon le rapport présenté par Melinda Gates, l'Afrique subsaharienne est la région du monde où l'accès à la banque est le plus faible. Seulement 4 adultes sur 10 ont aujourd'hui un compte. Pour la directrice Europe de l'ONG One, Friederike Röder, qui soutient cette opération, cette faible bancarisation s'explique par une faille encore plus béante.

    « Aujourd’hui, il y a près de 500 millions de personnes en Afrique qui n’ont pas de preuve officielle de leur identité, analyse-t-elle. Elles ont des problèmes pour accéder par exemple aux services de santé ou pour ouvrir un compte en banque. Elles ne peuvent pas voter. C’est une injustice très grave à la base d’autres injustices. Et elles touchent en premier lieu les femmes ».

    Identité digitale

    Pour sortir de cette impasse, la fondation Bill et Melinda Gates propose plusieurs pistes comme créer une identité digitale qui pourrait être attribuée de la ville à la brousse, en passant par Internet, à un coût assez modique.

    L'autre enjeu est réglementaire. Il faudrait que les opérateurs de téléphonie mobile développent des plateformes communes pour fluidifier les transferts et que les pays harmonisent leur législation. Une centaine de millions de dollars suffirait à financer la mise en place de ces dispositifs coordonnés par la fondation et la Banque mondiale.

    Sa réalisation dépend maintenant de la générosité des sept pays les plus riches de la planète, l'Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l'Italie, le Japon et le Royaume-Uni.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.