GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Economie

    Ceta: quels sont les pays qui ont déjà ratifié l'accord UE-Canada ?

    media Séance de vote au Parlement européen, le 15 février 2017. FREDERICK FLORIN / AFP

    Les députés français ont approuvé mardi la ratification du traité de libre-échange controversé entre l'Union européenne et le Canada (Ceta) par 266 voix contre 213 et 74 abstentions à l'Assemblée nationale, après d'âpres débats. Pour entrer pleinement en vigueur, le texte controversé doit être ratifié par tous les Parlements régionaux et nationaux de la future zone de libre-échange.

    Sur le sol européen, treize Etats ont déjà ratifié l'accord. Il s'agit de l'Autriche, de la Croatie, du Danemark, de l'Espagne, de l'Estonie, de la Finlande, de la Lettonie, de la Lituanie, de Malte, du Portugal, de la République tchèque, du Royaume-Uni et de la Suède.

    Les deux assemblées du Canada l'ont signé dès 2017.

    Parmi ceux qui n'ont pas encore approuvé le Ceta, l'Italie fait beaucoup parler d'elle. Le vice-Premier ministre Luigi di Maio a déjà promis à la confédération agricole que l'accord ne passerait pas. Ce n'est pas le seul pays où les agriculteurs sont inquiets : c'est aussi le cas en France mais aussi en Irlande, en Pologne ou en Belgique où le travail législatif n'a pas encore commencé.

    Pour ceux qui ont déjà ratifié l'accord ou qui s'apprêtent à le faire, cela ne change en fait pas grand-chose. Le Ceta est déjà provisoirement entré en vigueur dans toute l'Europe et au Canada il y a deux ans, avant les ratifications nationales.

    Le seul volet encore en suspens, c'est celui sur les tribunaux d'arbitrage entre Etats et investisseurs. Il faudra attendre la ratification par tous les Parlements nationaux et régionaux pour que son application soit totale. Par contre, si un seul Etat ne ratifie pas le texte, l'Italie par exemple, le Ceta - dans sa forme actuelle du moins - tombera à l'eau.

    ► À lire aussi : Traité commercial UE-Canada: à qui profite le Ceta ?

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.