GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 13 Décembre
Samedi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Economie

    Fortnite, les raisons d'un carton

    media Le public se masse au stand Fortnite de l'E3, le 12 juin 2018, à Los Angeles. CCAS2.0/Sergey Galyonkin/Wikimedia Commons

    L’engouement autour de la première finale de la coupe du monde de Fortnite, du 26 au 28 juillet à New York, en témoigne : ce jeu vidéo de combat en ligne aux 250 millions d’inscrits domine le secteur. Comment ? Et pour combien de temps ?

    C’est un lieu mythique du sport américain qui accueille l’événement : le stade Arthur-Ashe, théâtre habituel de l’US open de tennis à Flushing Meadows, un parc de New York. Ironie de l’affaire, les vainqueurs de la finale de la coupe du monde de Fortnite, le jeu vidéo le plus populaire de la planète e-sport, gagneront à peu près autant que les stars de la balle jaune.

    Pendant trois jours, les 100 meilleurs joueurs individuels et les 50 meilleurs duos vont s’affronter par écrans interposés dans des épreuves de survie selon le principe de la « battle royale ». Parachutés sur une île virtuelle qui se rétrécit progressivement, ils s’affrontent avec des armes virtuelles. Le dernier survivant gagne la partie… et le pactole. 30 millions de dollars sont en jeu. « Même le dernier de la partie repartira avec 50 000 dollars », explique Yohan Bensemhoun, journaliste à jeuxvideo.com. « Forcément ça fait rêver. »

    D’autant que les qualifications étaient ouvertes depuis le mois d’avril à tous les fans de Fortnite, amateurs et professionnels, qui pourront suivre la finale, inédite sous ce format, via plusieurs plateformes et réseaux sociaux. La diffusion sera même imposée sur les écrans des quelque 250 millions de joueurs que revendique Epic Games, le développeur américain basé en Caroline du Nord, détenu à 40 % par le géant chinois de l’internet Tencent.

    Un jeu communautaire

    Et la stratégie est plus que payante : la société a engrangé trois milliards de dollars de profits pour la seule année 2018. Une prouesse quand on sait que l’inscription à Fortnite est totalement gratuite. « C’est le miracle du free-to-play », décrypte Yohan Bensemhoun, « un modèle économique qui passe par des petits achats intégrés, des microtransactions. On achète des skins, des revêtements. On choisit la couleur, le design de son fusil. Au fur et à mesure, Epic Games amasse énormément d’argent. Pour les joueurs, ça paraît logique de dépenser de l’argent pour un jeu qui les amuse plusieurs centaines d’heures. »

    C’est donc bien là la recette du succès de ce jeu disponible sur PC, consoles et téléphones : inciter les participants à améliorer sans cesse leur personnage, comme un miroir d’eux-mêmes. « C’est un jeu communautaire », précise Laurent Michaud, expert jeux vidéo à l’Idate, think tank européen spécialisé dans l’économie numérique. « Avec des environnements persistants. Il y a toujours des parties qui sont générées, quel que soit le territoire où le jeu est disponible. À aucun moment, on ne ferme la boutique. »

    Entré dans la pop culture

    Autre secret de la réussite de Fortnite : il évolue avec le temps. « C’est le principe des saisons, comme pour les séries télévisées. À chacune arrivent de nouveaux personnages, de nouveaux objets virtuels, pour rafraîchir le contenu du jeu », explique Laurent Michaud.

    « Même les gens qui n’y jouent pas s’accordent pour dire qu’en termes de storytelling, ça dépasse la frontière du cercle du jeu vidéo », confirme Yohan Bensemhoun. « Tout le monde en entend parler. C’est entré dans la pop culture, le grand public. » D’ailleurs, Fortnite bénéficie de l’aura de stars du rap comme Drake, ou du footballeur Antoine Griezmann, qui célèbre ses buts avec des danses inspirées par le jeu.

    Et cette popularité est entretenue par le streaming (diffusion de parties sur internet) et le phénomène YouTube. Les fans de Fortnite (lancé en juillet 2017) passent presque autant de temps à admirer les exploits des champions qu’à jouer eux-mêmes. « La particularité de ce produit réside dans la rapidité avec laquelle ce phénomène s’est installé dans les usages », commente Laurent Michaud. « Aucun jeu n’a jamais pu s’imposer dans un délai aussi court et générer si vite autant d’argent. »

    Fortnite se transforme

    Reste la grande question pour Epic Games : comment éviter que la pépite se démode ? Comment repousser la concurrence, certes aujourd’hui bien démunie ? « Fortnite se transforme en jeu compétitif (l’e-sport). L’éditeur va offrir des prix de façon conséquente. D'ici la fin de l'année, Epic Games va investir 100 millions de dollars dans des récompenses aux joueurs. Le jeu va s’installer progressivement dans les usages. Pour plus de 10 ans sans aucun doute », prédit l’expert de l’Idate. Avec une problématique : comment faire pour accompagner les joueurs qui prennent de l’âge ? Laurent Michaud imagine des évolutions dans le concept lui-même par le développeur, « avec des jeux proches de Fortnite pour les joueurs qui vont grandir ».

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.