GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    États-Unis: l’imposition des produits électroniques chinois reportée à décembre

    media Une chaîne de production de téléphones portables située dans l’usine de Huawei à Dongguan, en Chine, le 25 mars 2019. REUTERS/Tyrone Siu

    C’est un nouveau rebondissement dans les relations commerciales entre les États-Unis et la Chine. Le gouvernement américain a surpris ce mardi 13 août en annonçant qu’il repoussera à décembre l'imposition de droits de douane sur certains produits chinois importés au lieu du 1er septembre. Il s’agit surtout de produits électroniques.

    Les droits de douane de 10% sur les téléphones cellulaires, les ordinateurs portables et autres consoles de jeux entreront en vigueur mi-décembre. D’autres produits profitent du même report : certains articles de confection et les chaussures. Certains produits alimentaires comme les fromages, le lait concentré ou encore les viandes seront bien taxés comme prévu. Mais rien n’est moins sûr, l’imprévisible Donald Trump peut tout balayer d'un tweet.

    D’ailleurs ce mardi, au moment même de ces annonces, c'est par un tweet que le président américain a reproché aux Chinois de ne pas avoir acheté les produits agricoles américains sur lesquels son homologue Xi Jinping s'était engagé. Il a aussi affirmé que les États-Unis pourraient quitter l'Organisation mondiale du commerce qu'il critique parce qu'elle accorde, selon lui, un traitement de faveur à la Chine au détriment des États-Unis.

    « Nous faisons ça pour Noël »

    Tout laisse à penser que Washington a choisi de reporter la taxation de certains produits car elle touche directement le portefeuille des Américains les moins aisés, grands consommateurs de produits chinois.

    Donald Trump a justifié sa décision comme étant un geste pour les entreprises américaines, rapporte notre correspondante à New York, Loubna Anaki. « Nous faisons ça pour Noël, au cas où cela aurait un impact sur le consommateur américain », a-t-il confié à des journalistes.

    Mais certains commentateurs y voient un signe que l’économie américaine ne résiste pas si bien que cela aux conséquences de la guerre commerciale qui oppose les deux pays. En dépit de ce que le président américain affirme à longueur de journée. Pour les experts, la Chine va sans doute y voir un signe de faiblesse.

    De nombreuses organisations d’importateurs et distributeurs américains se sont dits rassurés par ce délai, même s’ils préféreraient que ces tarifs douaniers soient tout simplement abandonnés. Le report de ces tarifs douaniers a également fait du bien aux marchés financiers. Plusieurs indices comme le Dow Jones ont gagné quelques points.

    Coup de fil « sérieux »

    Mais du côté chinois, l'annonce est peu commentée. Les médias d’état cachent leur joie et se contentent de reprendre l’information de l’agence Xinhua à propos de ce coup de fil passé mardi par Liu He, rapporte notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde.

    Le principal négociateur chinois a mis le haut-parleur pour appeler ses homologues à Washington, en présence du ministre chinois du Commerce Zhang Shan et du gouverneur de la banque de Chine Yi Gang, cela afin de dénoncer la nouvelle hausse des droits de douane américains prévus initialement au premier septembre. La conversation a visiblement porté ses fruits. Elle a en tous cas donné lieu à une « négociation sérieuse » affirme Chine Nouvelle, avec cette annonce plus tard dans la journée d’un Donald Trump déposant provisoirement le pistolet tarifaire.

    Soulagements de toute part

    Soulagement pour les secteurs de l’électronique, de l’informatique, des jeux vidéo, de la téléphonie mobile et du textile chinois visés par ces nouvelles taxes. Soulagement pour les distributeurs aux États-Unis qui vont pouvoir stocker les produits « Made in China » dont ils ont besoin pour la rentrée scolaire et les fêtes de Noël. Et puis soulagement enfin pour les autorités chinoises qui surveillent le niveau du pouvoir d’achat.

    Comme les consommateurs aux États-Unis, les ménages en Chine ont en effet dû ralentir leur train de vie avec la guerre commerciale -les ventes au détail ont augmenté de 7,6 % en juillet, un recul par rapport au 9,8 % enregistré en juin dernier-. Les deux parties ont promis de se rappeler rapidement. Le prochain rendez-vous téléphonique a été fixé pour dans 15 jours.

    À lire aussi : Chine: les exportations augmentent malgré la guerre commerciale avec Washington

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.