GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    États-Unis: le mécontentement des agriculteurs contre l’administration grandit

    media Albie Barden pèle un épi de maïs dans un champ de sa ferme de Norridgewock, dans l'État du Maine, le mardi 20 septembre 2016. Photo by Gregory Rec/Portland Press Herald via Getty Images

    Devant la chute des cours des céréales et le blocage de certaines de leurs exportations vers la Chine, les agriculteurs américains s'en prennent à l'administration. Le département à l'agriculture a ainsi renoncé à envoyer des fonctionnaires dans les champs après avoir reçu des menaces.

    Il y a quelques jours, un agriculteur américain en colère a menacé au téléphone un fonctionnaire du département américain à l'agriculture. L'USDA a pris la chose très au sérieux, puisqu'elle a tout simplement renoncé à son inspection annuelle des récoltes, traditionnellement l'occasion d'être sur le terrain une fois par an et de rencontrer les agriculteurs. Seuls les employés de l'entreprise privée chargée de recueillir les données étaient dans les champs cette semaine et encadrés par la police.

    L'exaspération des agriculteurs américains est à son comble depuis la publication des dernières statistiques de l'USDA, le 12 août dernier. Elles font état d'une récolte de maïs meilleure que prévu, malgré les inondations catastrophiques du printemps, ce qui a fait chuter gravement les cours.

    Les agriculteurs américains voient leurs revenus plonger depuis quelques années. Ils ont de plus en plus de mal à accéder au crédit. Ils sont aussi les premières victimes de la guerre commerciale de Donald Trump qui leur a fait perdre une part de leurs débouchés en Chine.

    Pour ne rien arranger, les raffineurs ont eu l'autorisation d'incorporer moins d'éthanol qu'auparavant dans l'essence. Une faveur au lobby pétrolier, qui est un nouveau coup dur pour les producteurs américains de maïs.

    À lire aussi : Etats-Unis: Trump débloque 12 milliards pour les agriculteurs sous pression

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.