GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Financement du Hezbollah: sanctions américaines contre une banque libanaise

    media Une agence de la banque libanaise Jammal Trust à Beyrouth, le 30 août 2019. ANWAR AMRO / AFP

    Quatre financiers installés au Liban et à Gaza, et surtout la banque Jammal Trust ont été épinglés par Washington ce jeudi 29 août, pour financement du Hezbollah. Leurs avoirs aux États-Unis seront gelés et ils ne pourront plus réaliser de transaction financière par le biais des systèmes américains.

    La Jammal Trust est une banque libanaise de taille moyenne. Créée au début des années 1960, elle est aujourd'hui qualifiée de « terroriste » par le Trésor américain.

    Washington l'accuse d'avoir fourni des services financiers au mouvement islamiste libanais Hezbollah et à la Fondation iranienne des martyrs. Deux organisations considérées comme « terroristes » par Washington et placées de longue date sur la liste noire des sanctions américaines.

    La banque Jammal Trust est accusée d'avoir permis à ces organisations de payer leur membres, ainsi que les familles d'auteurs d'attentats-suicides. Elle aurait aussi « activement dissimulé ses relations bancaires avec de nombreuses organisations affiliées à la Fondation des martyrs. »

    La banque va faire appel de la décision de Washington

    Par ces sanctions, les États-Unis veulent à la fois punir la banque libanaise et lancer un avertissement à tous les établissements susceptibles de financer le terrorisme.

    Dans un communiqué, la Jammal Trust Bank fait part de sa « grande surprise » et dément catégoriquement les accusations américaines. L'établissement libanais affirme respecter scrupuleusement les règles nationales et internationales contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme.

    La banque libanaise indique enfin qu'elle prendra « toutes les dispositions nécessaires pour restaurer sa réputation » et qu'elle fera appel de la décision américaine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.