GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Israël: les sirènes d'alarme activées à Tel-Aviv suite à une frappe tuant un commandant palestinien à Gaza (armée)
    Economie

    Nucléaire: la mise en service du deuxième réacteur EPR chinois rassure EDF

    media La site nucléaire de Taishan durant sa construction en 2013 (photo d'illustration). PETER PARKS / AFP

    Le réacteur nucléaire de Taishan 2 en Chine est entré en exploitation commerciale ce samedi 7 septembre. Une annonce faite par le groupe chinois CGN, en charge du projet avec le français EDF. Le calendrier prévu a ainsi été respecté, ce qui réconforte l’entreprise française, qui peine à convaincre ailleurs, notamment en France.

    La mise en service du deuxième réacteur nucléaire EPR est de nature à regonfler le moral d’EDF, même si ce qu’elle considère comme la validation de cette technologie, que l’entreprise française a développée avec Framatome, se fait sur le sol chinois.

    Le groupe français détient 30% de la coentreprise - formée avec deux partenaires chinois – chargée de construire et d’exploiter les deux réacteurs de 1 750 mégawatts chacun.

    Le premier, qui est entré en exploitation commerciale l’année dernière fonctionne à merveille. Ce qui rassure le groupe énergétique français, qui peine à terminer d’autres chantiers démarrés depuis plusieurs années.

    D'autres réacteurs en négociations

    La mise en service du réacteur EPR à Flamanville en Normandie, qui était prévue avant la fin de cette année, sera encore reportée d’au moins 3 ans. Un nouveau retard qui engendre des surcoûts. Sans compter qu’EDF a deux autres chantiers de construction de réacteurs de troisième génération en cours au Royaume-Uni.

    L’électricien français ambitionne d’obtenir la construction de deux autres réacteurs EPR, toujours outre-Manche et il est en négociation avec l’Inde, qui veut se doter de six EPR sur un même site.  

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.