GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Emmanuel Macron annonce 5 milliards d'euros pour les start-up françaises

    media Emmanuel Macron a convié le 17 septembre à l'Elysée le gratin de la tech et de la finance. Reuters

    A l'occasion du France Digitale Day, le président Emmanuel Macron a annoncé que les grands investisseurs institutionnels français s'engageaient à miser 5 milliards d'euros dans les jeunes entreprises en croissance du secteur technologique. 

    Deux milliards d'euros iront dans les fonds dits « late stage » (« de stade avancé »). Ces fonds misent des dizaines de millions d'euros dans les start-up qui ont déjà commencé à faire leurs preuves et qui sont en forte croissante. C'est souvent ce qu'il manque aux jeunes pousses françaises pour véritablement décoller. Elles se tournent alors souvent vers des fonds américains.

    Or, l'un des objectifs fixé par le président français Emmanuel Macron est de passer la barre des 25 « licornes » – les start-up valorisées à plus de 1 milliard de dollars – nationales d'ici à 2025Pour l'instant, l'Hexagone n'en compte pas plus de sept.

    Les trois milliards d'euros d'investissement restant seront dirigés vers les technologies cotées en Bourse. Un moyen peut-être de répondre aux inquiétudes des experts qui regrettent l'absence en France ou en Europe d'un marché boursier dynamique pour les valeurs technologiques comme le Nasdaq américain.

    Plusieurs entreprises françaises ont d'ailleurs préféré la bourse de New York pour plonger dans le grand bain. Or, Emmanuel Macron fait de la réussite de la « tech » française un enjeu de « souveraineté ». Mais il manque encore une enveloppe au moins équivalente pour répondre aux besoins du secteur estimés en juin à une dizaine de milliards d'euros d'ici à 2022.

    Ce mercredi 18 septembre, le gouvernement dévoilera le nom de 40 jeunes pousses choisies pour figurer dans le Next 40. Elles bénéficieront d'une visibilité accrue et d'un accompagnement plus poussé.

    La technologie est là, maintenant il faut se déployer commercialement. Et c'est là où il y a un manque de capitaux criant.

    Après les annonces d'Emmanuel Macron, les start-up attendent du concret 18/09/2019 - par Stanislas Ndayishimiye Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.