GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Cinq syndicats de la RATP appellent à une grève illimitée à partir du 5 décembre

    media Une station de métro fermée lors de la grève du 13 septembre à Paris. REUTERS/Christian Hartmann

    Les syndicats estiment que la très forte mobilisation lors de la grève du 13 septembre confirme l'attachement des salariés à leur régime de retraite.

    Cinq syndicats de la RATP (sans la CGT) « s'organisent d'ores et déjà » pour une grève « illimitée à partir du 5 décembre » contre la réforme des retraites, ont annoncé vendredi dans un communiqué l’Unsa, CFE-CGC, SUD, FO et Solidaires.

    Pas une « menace », mais une « mise en garde » au gouvernement, explique Thierry Babec, secrétaire général de l'Unsa-RATP, premier syndicat de la régie. « Ce n’est pas du chantage, ce n’est pas une menace ou quoi que ce soit. Tout simplement, on prévient, on anticipe et on explique ce qu’on va faire pour que personne ne soit pris par surprise et que tout le monde soit mis devant ses responsabilités, affirme-t-il.

    Réseau « quasi paralysé » le 13 septembre

    Pour le syndicaliste, le succès de la journée de grève du 13 septembre est la preuve de l'attachement des salariés à leur régime de retraite. « Le 13 [septembre], on a lancé un mot d’ordre de grève de 24 heures pour lancer cette mise en garde au gouvernement. Vous avez pu constater la réponse qu’ont apportée les salariés puisque le réseau RATP a quasiment été paralysé. Ce qui démontre bien l’attachement viscéral des gens de l’entreprise à leur régime de retraite, parce que c’est un vecteur d’intégration, c’est un vecteur d’appartenance à cette entreprise. »

    Lancé par ces cinq syndicats avec la CGT et RS, ce mouvement avait très fortement perturbé en Ile-de-France le trafic des métros, RER, bus et tramways. Dix lignes de métro avaient été totalement fermées et d'autres n'étaient que partiellement ouvertes.

    « Sans présager de l’avenir, nous on est sereins, assure Thierry Babec. On estime que si jamais le gouvernement ne se saisissait pas de ce rapport de force qu’on a mis en place le 13 septembre pour nous faire des vraies propositions, pour nous apporter de vraies garanties, il y a de fortes probabilités pour qu’un mouvement illimité démarre et soit très suivi. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.