GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    General Motors est toujours paralysé par une grève historique

    media Des employés de General Motors font le piquet de grève devant leur usine de Lordstown, dans l'Ohio, le 20 septembre 2019. REUTERS/Rebecca Cook

    Près de 50 000 employés de General Motors sont en grève depuis le début de la semaine. L'objectif : peser sur les négociations d'une nouvelle convention collective.

    L’industrie automobile américaine est paralysée par une grève historique depuis lundi. Il s’agit de la plus importante dans le secteur depuis douze ans aux États-Unis. La grève, lancée à l'appel du syndicat United Auto Workers (UAW), se poursuit donc ce week-end. Les usines General Motors (Chevrolet, GMC, Buick et Cadillac) sont toujours à l’arrêt complet.

    « Nous sommes en grève pour soutenir les employés sous contrat à durée déterminée et qui n’arrivent pas à accéder au statut d’employé de plein droit. Nous sommes aussi en grève pour nos salaires et pour notre couverture santé, explique Brian Rothenberg, porte-parole du syndicat. Vous savez, aux États-Unis, il n’y a pas de système de santé national, chaque entreprise a sa propre couverture santé. De manière générale, nos membres ont le sentiment qu’ils ont aidé l’entreprise à ses heures les plus sombres, pendant la grande récession, et que maintenant c’est à GM de les aider. »

    Réactiver quatre usines...

    L'organisation voudrait aussi que le géant de Detroit réactive quatre usines mises à l'arrêt en novembre, dont une qui se trouve à Lordstown dans l'Ohio, un des États industriels, avec le Michigan. Une mobilisation très suivie par la classe politique américaine, car elle pourrait peser sur la présidentielle 2020. Donald Trump avait en effet promis d’au moins maintenir les emplois industriels dans ces Etats particulièrement affectés par les délocalisations et une main-d'œuvre moins chère au Mexique.

    Les discussions progressent, indiquait vendredi UAW. « On sent que les choses progressent lentement, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir, précise le porte-parole du syndicat. On continuera à faire grève jusqu’à ce que l’on trouve un accord qui donne le sentiment à tous nos membres que l’entreprise les soutient, eux, leurs salaires et leurs droits sociaux. »

    General Motors affirme de son côté avoir offert plus de 7 milliards de dollars de nouveaux investissements dans des usines américaines, et proposé de créer 5 400 emplois supplémentaires et d'augmenter les salaires.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.