GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 14 Décembre
Dimanche 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Législatives au Royaume-Uni: Boris Johnson et les conservateurs remportent la majorité absolue (sondage à la sortie des urnes)
    Dernières infos
    • Six corps récupérés sur le volcan néo-zélandais (police)
    • Ukraine: l'UE reconduit pour 6 mois les sanctions économiques contre la Russie (diplomate)
    • Retraites: Philippe convie les partenaires sociaux «le plus tôt possible la semaine prochaine» (Matignon à l'AFP)
    • La reconnaissance par le Congrès américain du génocide arménien est une «victoire de la justice» (Erevan)
    • Génocide arménien: la résolution du Congrès «met en péril» les relations turco-américaines (Ankara)
    • Sanctions américaines contre un fils du président du Nicaragua
    Economie

    Le géant du luxe français LVMH s’offre le joaillier new-yorkais Tiffany

    media Le rachat de Tiffany par LVMH est considéré comme la plus grosse acquisition dans l'industrie du luxe par plusieurs médias et analystes. REUTERS/Gonzalo Fuentes

    LVMH renforce ainsi sa présence aux États-Unis, avec Tiffany, la première des marques du luxe américain.

    « Une icône de l’Amérique qui devient ainsi un peu française ». C’est ainsi que le patron du groupe LVMH, Bernard Arnault, a annoncé l’opération financière ce lundi. Une opération qui valorise Tiffany, à une somme record : 16,2 milliards de dollars (14,7 milliards d’euros environ).

    Le géant du luxe français a proposé 135 dollars par action Tiffany. C’est largement au-dessus du prix proposé lors de la première offre, faite au mois d’octobre.

    Il s’agit de la plus grosse acquisition jamais réalisée par le groupe de Bernard Arnault, propriétaire des marques Louis Vuitton et Christian Dior.

    Bientôt numéro un du secteur ?

    Cela va permettre au groupe français de développer ses activités aux États-Unis, son deuxième marché. Et également de renforcer sa présence dans le secteur des bijoux haut de gamme, le seul secteur du luxe où il n’est pas numéro un.

    Dans ce domaine, LVMH possède déjà l’italien Bulgari, racheté en 2011, et le français Chaumet. Il aura désormais dans son portefeuille l’américain Tiffany, dont le diamant est l’activité clé.

    La marque, réputée mondialement, dispose d’un réseau de 320 boutiques dans le monde. Les ventes de Tiffany ont atteint 4,4 milliards de dollars l’an dernier.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.