GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
Jeudi 30 Juin
Aujourd'hui
Samedi 2 Juillet
Dimanche 3 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Les Bourses mondiales dans la tourmente

    media Tokyo Stock Exchange, le 9 février 2016. REUTERS/Issei Kato

    Les marchés financiers ont terminé en très fortes baisses lundi 8 février 2016, quasiment 8 % de pertes à Athènes, confirmant les inquiétudes sur la croissance mondiale. Ce mardi 9 février, l'indice Nikkei au Japon a fini avec plus de 5 % de pertes. A Paris, le CAC 40 est tombé lundi à son plus bas niveau depuis 14 mois. Les marchés mondiaux sont en proie à de nombreuses inquiétudes.

    Scénario désormais récurrent depuis le début de l'année, les places boursières sont secouées (- 12,3 % pour la Bourse de Paris depuis le début de l'année). Il est vrai que les raisons de s'inquiéter ne manquent pas pour les investisseurs, qui ne prennent plus de risques et se détournent des marchés des actions.

    Des investisseurs qui ne s'inquiètent plus seulement pour la croissance chinoise ou la baisse des cours du pétrole, mais s'interrogent aussi sur les risques de récession aux Etats-Unis, où les créations d'emplois ont ralenti beaucoup plus que prévu en janvier 2016.

    Le risque d'embrasement au Moyen-Orient et entre la Corée du Nord et ses voisins asiatiques est tout aussi anxiogène. Mais c'est surtout le risque bancaire qui alimente les peurs. Après la chute des banques italiennes la semaine dernière, les valeurs des banques grecques ont dégringolé lundi de plus de 28 %. La Bourse d'Athènes chute de près de 8 %.

    La Grèce n'a pas fini de devoir rassurer ses créanciers sur ses projets de réformes, condition sine qua non pour débloquer de nouvelles liquidités, renégocier la dette et relancer la machine économique.

    Le secteur bancaire italien est en très grande difficulté avec une hausse des créances douteuses, notamment des créances qui ne vont pas être remboursées. Cela montre toute la fragilité des pays du sud de l'Europe. Et ces inquiétudes se sont propagées...
    Christopher Dembik, responsable de la macroéconomie de Saxo Banque 09/02/2016 - par RFI Écouter


    ■ Le Japon menacé d'une nouvelle recession

    De notre correspondant à TokyoFrédéric Charles

    La décision de la banque du Japon d’adopter des taux négatifs est rejetée ce mardi par les marchés. C’est une taxe sur le système financier japonais qui prive les banques de toute marge bénéficiaire. D’autant plus que pour la première fois depuis la fin de la guerre, le rendement sur les obligations de l’Etat japonais devient négatif. Vous perdez votre argent en achetant de la dette publique japonaise.

    Le Japon pourrait connaître une nouvelle récession. Sa croissance pour le dernier trimestre 2015 risque d’être négative. Les japonais sont déboussolés, leurs salaires réels ont encore reculé de 0,1 % en décembre dernier. La Bourse de Tokyo sonne enfin le glas des Abenomics. Le Premier-ministre Shinzo Abe n’a toujours pas le courage politique de mener les réformes de structures sans lesquelles aucune croissance durable n’est possible.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.