GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
Dimanche 17 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Décembre
Mercredi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France: la garde des Sceaux annonce la création d'un parquet national antiterroriste
    • Pour le président syrien Bachar el-Assad, les milices kurdes soutenues par Washington sont des «traîtres»
    • Trois soldats tués près de la localité de Zaïtsevé par des tirs de mortiers dans l'est séparatiste de l'Ukraine (autorités)
    • Irak: des manifestants kurdes incendient des sièges de partis politiques à Souleymaniyeh (partis)
    • Joueur africain de l'année: Aubameyang, Mané, et Salah sont les trois finalistes

    La station de traitement d’eau du village de Mia (Burkina Faso)

    La station de traitement d’eau du village de Mia dans la commune de Arbolé au Burkina Faso. La commune de Arbolé se trouve dans la région du nord dans la province du Passoré, à 80 kilomètres au nord-ouest de Ouagadougou au Burkina Faso. Cette zone porte le surnom de « porte du sahel ». Déjà, en temps normal, la pluviométrie est de 600 à 650 millimètres par an. La désertification vient aggraver la situation.

    A Arbolé, comme dans les autres communes du Passoré, l’eau c’est le problème numéro 1, avec toutes les contraintes et conséquences sur la vie quotidienne des 272.324 habitants vivant dans 184 villages répartis dans 9 départements. Il ne pleut pas beaucoup et cette eau tarit rapidement. Et quand les mares ne tarissent pas, l’eau qu’elles contiennent n’est pas propre à la consommation.

    Depuis octobre 2007, le village de Mia bénéficie d’une station d’eau dite de type hydropur. Il a fallu plusieurs partenaires pour cette réalisation. La région wallonne de Belgique a apporté son soutien et le Centre Régional pour l’eau potable et l’assainissement a assuré la maîtrise d’ouvrage.

    Invités :
    - Yaro Yéni, Ingénieur, prestataire au CREPA.
    - Sawadogo Maxime, technicien chargé de la maintenance de la station type hydropur.
    - Sawadogo Antoine, secrétaire général du Comité du point d’eau.
    - Sawadogo Zalissa, habitante du village de Mia.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.