2. Spéciale Archives d'Afrique : Mobutu Sese Seko (2/4) - RFI

 

  1. 20:10 TU Musiques du monde
  2. 20:30 TU Journal
  3. 20:33 TU Musiques du monde
  4. 21:00 TU Journal
  5. 21:10 TU Si loin si proche
  6. 21:30 TU Journal
  7. 21:33 TU Si loin si proche
  8. 22:00 TU Journal
  9. 22:10 TU Archives d'Afrique
  10. 22:30 TU Journal
  11. 22:40 TU Archives d'Afrique
  12. 23:00 TU Journal
  13. 23:10 TU Atelier des médias
  14. 23:30 TU Journal
  15. 23:33 TU Atelier des médias
  16. 20:10 TU CA VA CA VA LE MONDE
  17. 21:00 TU Journal
  18. 21:10 TU Mondial sports
  19. 21:30 TU Journal
  20. 21:33 TU Mondial sports
  21. 22:00 TU Journal
  22. 22:10 TU Le débat africain
  23. 22:30 TU Journal
  24. 22:40 TU Le débat africain
  25. 23:00 TU Journal
  1. 20:10 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  2. 20:30 TU Journal
  3. 20:33 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  4. 21:00 TU Journal
  5. 21:10 TU Orient hebdo
  6. 21:30 TU Journal
  7. 21:33 TU EPOPEE DES MUSIQUES NOIRES 2
  8. 22:00 TU Journal
  9. 22:10 TU Archives d'Afrique
  10. 22:30 TU Journal
  11. 22:40 TU Archives d'Afrique
  12. 23:00 TU Journal
  13. 23:10 TU EN SOL MAJEUR 1S
  14. 23:30 TU Journal

Dernières infos

fermer

Archives d'Afrique

2. Spéciale Archives d'Afrique : Mobutu Sese Seko (2/4)

Alain Foka
2. Spéciale Archives d'Afrique : Mobutu Sese Seko (2/4)
 
Paris. 30/09/1980. Palais de l'Élysée. Le président gabonais, Omar Bongo (c) et le président zaïrois, Mobutu Sese Seko (d)

Le Zaïre, c'était lui. "Après moi, ce sera le chaos", disait-il. Qu'on l'aime ou qu'on le déteste, il aura marqué l'histoire contemporaine de son pays. L'ombre de Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu wa Za Banga, surnommé "le léopard de Kinshasa", plane encore sur l'ex-Zaïre qu'il a dirigé pendant plus d'une trentaine d'années. Archives d'Afrique vous fait découvrir pendant deux jours la vie de cet homme au destin hors du commun.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

RFI dernières éditions

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.