GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
Aujourd'hui
Lundi 29 Août
Mardi 30 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Yves Bonnet, ancien directeur de la Direction de la surveillance du territoire (DST), le contre-espionnage français

    Christophe Boisbouvier.

      « Nous avons un certain nombre d’éléments précis, donc des contre-vérités, pour ne pas dire des mensonges, qui ont été énoncées en particulier par Al-Jazira. Par exemple l’assertion selon laquelle Kadhafi bombardait sa propre population. Nous avons constaté nous-mêmes à Tripoli que c’était totalement faux. Alors, accuser un dirigeant politique de bombarder sa propre population c’est une accusation extrêmement grave, surtout quand la justification de l’intervention internationale c’est la protection des populations civiles. »

      La guerre en Libye est-elle un conflit entre le bien et le mal ? « Pas si simple », répondent deux anciens membres des services secrets français qui se sont rendus sur place, à Tripoli et à Benghazi. Donc, des deux côtés. Il s’agit d’Eric Dénécé, le directeur du Centre français de recherche sur le renseignement, le CF2R, et d’Yves Bonnet, le président du Centre international de recherches et d’études sur le terrorisme, le Ciret.
      Entre 1982 et 1985, Yves Bonnet a été aussi le directeur de la DST, le contre-espionnage français. Il répond aux questions de Christophe Boisbouvier.
      1. 1
      2. 2
      3. 3
      4. ...
      5. Suivant >
      6. Dernier >
      Les émissions
      Commentaires
       
      Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.