un documentaire sur les mariages forcés «Red wedding» sous le régime khmer rouge - RFI

 

  1. 17:33 TU La bande passante
  2. 18:00 TU Journal
  3. 18:10 TU Sessions d'information
  4. 18:30 TU Sessions d'information
  5. 19:00 TU Journal
  6. 19:10 TU Grand reportage
  7. 19:30 TU Journal
  8. 19:40 TU Accents d'Europe
  9. 20:00 TU Journal
  10. 20:10 TU Couleurs tropicales
  11. 20:30 TU Journal
  12. 20:33 TU Couleurs tropicales
  13. 21:00 TU Journal
  14. 21:10 TU Grand reportage
  15. 21:30 TU Journal
  16. 21:33 TU Danse des mots
  17. 22:00 TU Sessions d'information
  18. 22:30 TU Sessions d'information
  19. 23:00 TU Journal
  20. 23:10 TU Autour de la question
  21. 23:30 TU Journal
  22. 23:33 TU Autour de la question
  23. 17:33 TU Sessions d'information
  24. 17:40 TU Orient hebdo
  25. 18:00 TU Journal
  1. 17:33 TU La bande passante
  2. 18:00 TU Journal
  3. 18:10 TU Sessions d'information
  4. 18:30 TU Sessions d'information
  5. 19:00 TU Journal
  6. 19:10 TU Grand reportage
  7. 19:30 TU Journal
  8. 19:40 TU Accents d'Europe
  9. 20:00 TU Journal
  10. 20:10 TU Couleurs tropicales
  11. 20:30 TU Journal
  12. 20:33 TU Couleurs tropicales
  13. 21:00 TU Journal
  14. 21:10 TU Radio foot internationale
  15. 21:30 TU Journal
  16. 21:33 TU Radio foot internationale
  17. 22:00 TU Sessions d'information
  18. 22:30 TU Sessions d'information
  19. 23:00 TU Journal
fermer

Reportage International

un documentaire sur les mariages forcés «Red wedding» sous le régime khmer rouge

Stéphanie Gee
un documentaire sur les mariages forcés «Red wedding» sous le régime khmer rouge
 

Au Cambodge, un documentaire sur les mariages forcés organisés sous les Khmers rouges, intitulé Red wedding, a été présenté en avant-première à Phnom Penh.

Il s'agit du premier film de Chan Lida (également correspondante du service khmer de RFI), produit par le centre Bophana et le réalisateur Rithy Panh, avec l’aide financière de l’Agence de coopération allemande. C’est un sujet encore tabou dans la société cambodgienne, que des organisations non-gouvernementales ont travaillé à sortir de l’ombre pour qu’il figure, avec le viol, sur la liste des charges retenues contre les anciens dirigeants khmers rouges dans le procès du numéro deux.

Plus de 250 000 personnes ont été victimes de mariages forcés sous les Khmers rouges et plusieurs se sont constituées parties civiles dans le procès 2. A ce titre, comme le personnage principale de ce documentaire, qui continue de vivre dans le voisinage des anciens petits chefs khmers rouges qui ont ordonné ces cérémonies et autorisé viols et tortures.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

RFI dernières éditions

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.