GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    André Bourgeot, directeur émérite au CNRS et spécialiste de la bande saharo-sahélienne

    De nombreux Maliens et Nigériens étaient enrôlés dans l'armée lybienne de Kadhafi. AFP

    « Quand à en déduire que le Mouvement national de l'Azawad serait susceptible de prendre des armes pour fomenter une rébellion, je ne ferais pas cette déduction. En tout état de cause, il a durci son vocabulaire et ses intentions. Il dénonce d’une manière assez systématique les carences de l’Etat malien. Il accuse même l’Etat malien d’être dans le narcotrafic donc, il a dû sensiblement durcir son vocabulaire ».

    La situation au Nord Mali se complique. L'arrivée de centaines de touaregs en armes réfugiés de Libye, ce week-end, vient compliquer un peu plus la situation dans une région déjà troublée par l'influence grandissante d'Aqmi, al-Qaïda au Maghreb islamique.

    Pour en parler Olivier Rogez reçoit l'anthropologue André Bourgeot, directeur émérite au CNRS et spécialiste de la bande saharo-sahélienne.


    Sur le même sujet

    • MALI / LIBYE

      Nord-Mali : la crainte d’une nouvelle rébellion

      En savoir plus

    • Mali / Libye

      Mali: retour au pays des combattants maliens des troupes de Kadhafi

      En savoir plus

    • Libye/Mali

      Le retour délicat au Mali d'ex-combattants libyens d'origine malienne

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.