GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    La pénurie de charbon produit des coupures d’électricité géantes en Inde

    Une mine de charbon du district de Jaintia Hills, dans le nord-est de l’Inde. Getty Images/Daniel Berehulak

    A Diwali en Inde, la traditionelle « fête des lumières » pourrait être célébrée ce mercredi 26 octobre... dans le noir. Le pays est en effet confronté depuis plusieurs semaines à des coupures de courant quotidiennes de plusieurs heures. En cause : une pénurie de charbon.

    L'Inde consomme toujours plus d'électricité. C'est normal car le pays a une croissance annuelle de 9 %. Plus de la moitié de cette électricité est fabriquée à partir du charbon. L'Inde a beau tenir le troisième rang mondial des producteurs de houille (530 millions de tonnes/an), elle n'en a plus assez pour ses propres besoins depuis quelques années déjà. Les importations de charbon sont donc passées de 50 millions de tonnes en 2009 à 60 millions de tonnes en 2010. Cette année, elles pourraient dépasser les 100 millions de tonnes tant la production locale de charbon a été perturbée.

    Cet été, les pluies de la mousson ont été deux fois plus abondantes. Dans les régions charbonnières de l'est et du centre du pays, elles ont inondé les mines indiennes, à 90% à ciel ouvert aujourd'hui. Si l'on ajoute la désorganisation des transports, l'agitation politique et sociale dans l'Etat de l'Andhra Pradesh, puis la grève des salariés de Coal India, le principal producteur, l'offre indienne de charbon a été amputée de 20% à 30% au cours des deux derniers mois. Les stocks détenus par les centrales électriques sont donc au plus bas : parfois, deux jours de consommation, contre 15 à 25 jours dans des conditions normales.

    La solution d'importer encore plus de charbon paraît être le recours idéal, sauf que ce charbon étranger, les infrastructures portuaires ne sont pas prêtes à le recevoir en si grande quantité et surtout les centrales thermiques rechignent à le payer au prix fort mondial, depuis que leur fournisseur principal, l'Indonésie, a cessé de pratiquer des contrats à prix préférentiels l'an dernier. Or, le prix mondial du charbon est passé en deux ans de 50 dollars la tonne à 130 dollars aujourd'hui. Les distributeurs de courant en Inde ne peuvent pas répercuter leurs coûts sur les tarifs de l'électricité, qui sont maintenus à un niveau très bas. D'où les délestages spectaculaires ce mois-ci, parfois huit heures par jour et jusque dans la capitale.

    La situation semble s'améliorer depuis quelques jours. Après s'être renvoyé la responsabilité du problème, le gouvernement de New Delhi, Coal India et les transports ferroviaires semblent faire le maximum pour que l'offre indienne de charbon se reprenne très vite et que mercredi, la plus grande célébration hindouiste du pays, Diwali, la « fête des lumières », porte bien son nom.


    Sur le même sujet

    • Inde

      Corruption dans les mines indiennes

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      L’Inde importe de plus en plus de matières premières d’Afrique

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.