GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Aujourd'hui
Mardi 31 Mai
Mercredi 1 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Le cours de l’or dévisse à son tour

    Claire Fages.

      L'or est repassé sous le seuil des 1600 dollars l'once. Le métal précieux ne joue plus son rôle de valeur refuge, tant les investisseurs sont à la recherche de liquidités.

       

       

      Depuis le début du mois l'or a perdu 10 % de sa valeur, 3,5 % rien que mercredi. La course folle du métal précieux avait été brutalement interrompue en septembre, après son record historique de 1920 dollars l'once. Désormais on est repassé sous les 1600 dollars, et surtout sous le niveau moyen des 200 derniers jours, ce qui n'était pas arrivé depuis près de trois ans. Même si l'or vaut 70 % plus cher aujourd'hui qu'à l'époque, on retrouve le même contexte qu'à l'automne 2008, qui recrée les mêmes effets.
       
      Suite à la faillite de la banque américaine Lehman Brothers, le crédit s'était tari. L'or, comme les autres matières premières, avaient fait l'objet d'une liquidation massive de la part des investisseurs, qui cherchaient avant tout à reconstituer leur trésorerie. C'est ce qui se produit actuellement, avec un effet retard concernant l'or. L'accord européen n'a pas convaincu les investisseurs qui viennent de constater l'alourdissement de la dette italienne et qui voient leurs revenus sur les marchés d'action chuter.
       
      Les banques européennes sont en difficultés, le Crédit agricole vient d'annoncer qu'il stoppait ses activités de trading des matières premières. La Banque fédérale européenne a refusé de faire marcher davantage la planche à billets. Alors, avec un dollar au plus haut par rapport à l'euro depuis près d'un an, il est intéressant pour les possesseurs d'or européens et asiatiques de vendre leur métal précieux dont le prix s'exprime en dollar, pour récupérer plus de devises. Les banques européennes elles-mêmes prêtent de l'or pour récupérer des dollars, ce qui a fait chuter le taux des prêts d'or à son plus bas niveau depuis 10 ans.
       
      Il reste cependant un signe de résistance de l'or, malgré tout : les fonds indiciels, les fameux «trackers» accessibles aux professionnels comme aux particuliers, conservent toujours un volume d'once proche de leur record (70 millions d'onces). Le métal précieux pourrait donc mettre quelques mois à se remettre de sa chute, mais il a encore de beaux jours devant lui.
      1. 1
      2. 2
      3. 3
      4. ...
      5. Suivant >
      6. Dernier >
      Les émissions
      Commentaires
       
      Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.