GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 20 Juin
Vendredi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    États-Unis: Donald Trump lance officiellement sa campagne pour un deuxième mandat
    Dernières infos
    • Trump accuse les démocrates d'être guidés par «la haine»
    • Trump: «Le monde entier» envie la santé de l'économie américaine
    • Trump dénonce les «Fake News» dès le début de son meeting en Floride
    • Trump lance sa campagne pour 2020 depuis Orlando en Floride
    • Le Japon accuse un déficit commercial en mai, nouveau repli des exportations
    • Attribution du Mondial 2022 au Qatar: Michel Platini ressort libre de garde à vue
    • Canada: Trudeau annonce l'agrandissement d'un oléoduc controversé

    Aux Etats-Unis le prix du gaz est au plus bas depuis dix ans

    Plate-forme de gaz de schiste à Fort Worth au Texas, aux Etats-Unis. (Photo: 17 décembre 2008). Robert Nickelsberg/Getty Images/AFP

    Les Américains n'avaient pas payé leur gaz aussi peu cher depuis... mars 2002. Sur le marché de New York, le million de Btu (la mesure internationale, équivalente à 28 m3 de gaz) vaut 2 dollars 40 cents, c'est moitié moins que l'an dernier. Si le mouvement de baisse continue, le gaz aux Etats-Unis coûtera bientôt moins cher que le charbon de la moins bonne qualité.

    La douceur de températures, qui modère de façon très inhabituelle la consommation des chaudières à gaz américaines, n'est pas la seule explication à la baisse des cours : l'Europe connaît le même hiver clément et les prix sont trois fois plus élevés sur le marché spot du gaz naturel liquéfié en Grande-Bretagne. Sans parler des factures des opérateurs gaziers européens, encore soumis aux contrats russes liés aux prix du pétrole, et donc très salées.

    Le marché gazier américain, lui, s'est totalement déconnecté du marché mondial, depuis le boom des gaz de schiste sur le territoire des Etats-Unis. La production gazière américaine atteint désormais 1 milliard 700 millions de m3 par jour, ce qui représente plus de 600 milliards de m3 annuel : alors qu'il y a moins de dix ans les Etats-Unis s'étaient préparés à importer du gaz à tour de bras, et avaient même construit des installations pour regazéifier du gaz naturel liquéfié acheminé d'Australie ou du Qatar par bateau, ils sont devenus le premier producteur mondial de gaz, devant la Russie !

    Plus qu'autosuffisants, les Etats-Unis permettent aux particuliers mais aussi à l'industrie chimique américaine de consommer du gaz à bon marché. Mais ils se préparent aussi à exporter du gaz liquéfié depuis les côtes de la Louisiane ou de la Californie. Destination : les marchés beaucoup plus rémunérateurs que sont l'Europe, et surtout l'Asie, où le gaz vaut aujourd'hui six fois plus cher qu'aux Etats-Unis.

    Prochaine émission

    Bœuf aux hormones: nouvelles concessions de l'Europe aux États-Unis

    Bœuf aux hormones: nouvelles concessions de l'Europe aux États-Unis
    L'Union européenne s'est félicitée vendredi d'avoir réglé un vieux contentieux avec Washington, celui du boeuf aux hormones, en réservant une partie de son quota d'importation au boeuf américain « de haute qualité ». Les éleveurs européens, de leur côté, (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.