GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    2 - Films interdits et luttes de cinéastes

    Catherine Ruelle. © Aurélia Blanc

    A l’occasion du festival Zoom arrière, du 9 au 17 mars 2012, à la Cinémathèque de Toulouse, une manifestation consacrée cette année aux films interdits, un tour d’horizon pour voir comment en France, comme sur le continent africain, les cinéastes se battent contre les censures et la léthargie politique pour que le cinéma vive.

    Regroupés au sein de l’OCAPAC, présidé par le grand cinéaste Jean-Pierre Dikongue Pipa, (l’auteur de Muna Moto, prix Georges Sadoul 1975), les cinéastes camerounais partent à la bataille pour reprendre la main sur les financements et faire renaître films, salles de cinéma et festivals au Cameroun. Ils sont déterminés et unis, comme le racontent Dikongue Pipa et Jean-Pierre Bekolo (cinéaste reconnu internationalement avec des films comme Quartier Mozart, Aristote Plot, ou les Saignantes) au micro de Catherine Ruelle. 

    Création d’un fonds d’aide privé au Burkina : depuis la fin février 2012, les cinéastes burkinabè en accord avec les exploitants de salles de cinéma à travers tout le pays, ont mis sur pied, avec l’aide de producteurs suisses, un fonds d’aide privé, pour que le financement de leurs films ne dépende plus de l’aide extérieure. Le Burkina est un des seuls pays d’Afrique francophone à avoir encore de vraies salles de cinéma, grâce à la tenue du Fespaco.
    Gaston Kaboré explique cette nouvelle action indépendante au micro de Catherine Ruelle. 

    Enfin dans le même état d’esprit, la génération RFC (rencontres du film court de Madagascar) présentait pour la première fois au Forum des Images à Paris le 2 mars 2012, les courts métrages primés dans ce festival peu commun, qui a permis au cinéma malgache de revivre et d’exister de nouveau sur le plan national et international.

    Cette initiative due au cinéaste Laza épaulé depuis le début par l’Institut français tiendra sa nouvelle édition du 13 au 21 avril 2012 à Tananarive. Un événement à ne pas manquer avec, au programme, à côté d’une programmation internationale construite en partenariat avec les festivals de Clermont-Ferrand ou de Winterthur, la toute nouvelle production malgache, des courts métrages de fiction, des documentaires et de magnifiques films d’animation.
    Laza au micro d’El Habib Tsaki.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.