Séverine Autesserre, maître de conférences à l’université Columbia, spécialiste du Congo - RFI

 

  1. 14:10 TU Autour de la question
  2. 14:30 TU Journal
  3. 14:33 TU Autour de la question
  4. 15:00 TU Journal
  5. 15:10 TU Radio foot internationale
  6. 15:30 TU Journal
  7. 15:33 TU Radio foot internationale
  8. 16:00 TU Journal
  9. 16:10 TU Sessions d'information
  10. 16:30 TU Journal
  11. 16:33 TU Sessions d'information
  12. 16:40 TU Accents d'Europe
  13. 17:00 TU Journal
  14. 17:10 TU Décryptage
  15. 17:30 TU Journal
  16. 17:33 TU Sessions d'information
  17. 17:40 TU Débat du jour
  18. 18:00 TU Journal
  19. 18:10 TU Grand reportage
  20. 18:30 TU Sessions d'information
  21. 19:00 TU Journal
  22. 19:10 TU La bande passante
  23. 19:30 TU Journal
  24. 19:40 TU La bande passante
  25. 20:00 TU Journal
  1. 14:10 TU Autour de la question
  2. 14:30 TU Journal
  3. 14:33 TU Autour de la question
  4. 15:00 TU Journal
  5. 15:10 TU Radio foot internationale
  6. 15:30 TU Journal
  7. 15:33 TU Radio foot internationale
  8. 16:00 TU Journal
  9. 16:10 TU Sessions d'information
  10. 16:30 TU Journal
  11. 16:33 TU Sessions d'information
  12. 16:40 TU Accents d'Europe
  13. 17:00 TU Journal
  14. 17:10 TU La bande passante
  15. 17:30 TU Journal
  16. 17:33 TU Sessions d'information
  17. 17:40 TU La bande passante
  18. 18:00 TU Journal
  19. 18:10 TU Grand reportage
  20. 18:30 TU Sessions d'information
  21. 19:00 TU Journal
  22. 19:10 TU Décryptage
  23. 19:30 TU Journal
  24. 19:40 TU Débat du jour
  25. 20:00 TU Journal

Dernières infos

fermer

Invité Afrique

Séverine Autesserre, maître de conférences à l’université Columbia, spécialiste du Congo

Sonia Rolley
Séverine Autesserre, maître de conférences à l’université Columbia, spécialiste du Congo
 

« Si par exemple une femme, dans un village attaqué, subit des violences épouvantables, se fait torturer, se fait mutiler, etc. Elle aura beaucoup plus de facilité à obtenir des soins si elle dit qu’elle a été victime de violences sexuelles que si elle dit la vérité. […] Les victimes de n’importe quel type de violence devraient avoir le même accès aux soins, on ne devrait pas privilégier une certaine catégorie de victimes par rapport à une autre ».

 

Séverine Autesserre est maître de conférences à l’université Columbia aux Etats-Unis. Elle vient de publier en anglais un article intitulé « Dangerous tales of the Congo », c’est-à-dire en français « Les dangereux récits de la situation en République démocratique du Congo ».

 

RFI dernières éditions

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.