GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 2 Décembre
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    1. Cancer de la prostate

    Ici, un cancer de la prostate. La veinule exprime le récepteur de la FSH (hormone folliculo stimulante). En rouge, les marqueurs tapissent la paroi des vaisseaux. © Nicolae Ghinea/Inserm

    Les dernières analyses de l’ERSPC (European randomized screening study for prostate cancer) confirment la baisse de la mortalité de 21 % en cas de dépistage systématique du cancer de la prostate. Cette analyse est le résultat de 11 ans d'évaluation du dépistage. Mais parallèlement, la Haute Autorité de Santé en France ne conseille pas un dépistage systématique. Comment identifier les cancers de faible volume, peu agressifs ? Comment diminuer le « sur-diagnostic » et le « sur-traitement » ? Pour répondre à ces questions, les urologues intensifient leurs actions d’information, de recommandation et d’innovation.

    Pour en parler :

    - Pr Laurent Salomon, professeur des Universités, praticien en Urologie au CHU Henri Mondor de Créteil. Membre de l'Association française d'Urologie et de l'Association Européenne d'Urologie. Responsable du sous comité Prostate au sein du Comité de l'Association Française d'Urologie.

    - Dr Édouard Hervé Moby, chirurgien urologue, chef du service d'Urologie à l’Hôpital Laquintinie de Douala. Enseignant à la Faculté de Médecine et des sciences Pharmaceutiques de Douala.

    En fin d’émission, nous parlerons de l’étude NutriNet-Santé destinée à mieux comprendre les relations nutrition-santé et les déterminants des comportements alimentaires. Avec Emmanuelle Kesse-Guyot, Epidémiologiste à l’UREN (Unité de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle) au Centre de Recherche en Nutrition Humaine d’Ile de France.

    Pour participer à l'étude : Ici

    Prochaine émission

    Prise en charge psychosociale du traumatisme post-génocidaire, 25 ans après

    Prise en charge psychosociale du traumatisme post-génocidaire, 25 ans après
    En 1994, le génocide des Tutsis au Rwanda a entraîné, d’après l’ONU, la mort de plus de 800.000 personnes. Vingt-cinq ans après, les séquelles psychiques sont toujours présentes. Cauchemars, crises d’angoisse, dépressions, difficultés d’apprentissage (…)
    • Couverture santé au Rwanda: un exemple à suivre?

      Couverture santé au Rwanda: un exemple à suivre?

      Sur le continent africain, le Rwanda est souvent cité, à titre d’exemple, pour sa couverture santé obligatoire. En effet, depuis 2006, 98% de la population rwandaise …

    • Jeunes et VIH

      Jeunes et VIH

      Selon l’OMS, les jeunes âgés de 15 à 24 ans représentaient 40% de l’ensemble des nouvelles infections par le VIH en 2009. On compte cinq millions de jeunes vivant avec …

    • Lutte contre le VIH en Afrique de l'Est: bilan et spécificités

      Lutte contre le VIH en Afrique de l'Est: bilan et spécificités

      À l’occasion de la 20ème Conférence ICASA qui se déroule du 2 au 7 décembre 2019 à Kigali, au Rwanda, l’équipe de Priorité Santé vous permet de suivre cette conférence …

    • Envenimation (Rediffusion)

      Envenimation (Rediffusion)

      1 million de personnes sont mordues, par des serpents, chaque année. Plus de 20.000 décèdent et 10.000 souffrent d'une invalidité permanente ou subissent une amputation. …

    • Dans les pas de Wassim, médiateur de santé à Lille Sud

      Dans les pas de Wassim, médiateur de santé à Lille Sud

      En France, malgré la qualité de l’offre de soins dans les zones urbaines, il est parfois difficile pour certains d’avoir accès à la santé.

    • Le désir au féminin

      Le désir au féminin

      Chaque mois, le Dr Catherine Solano, sexologue, répond aux questions des auditeurs.

    • Bien dans ma peau/mal dans ma peau: image et estime de soi (Rediffusion)

      Bien dans ma peau/mal dans ma peau: image et estime de soi (Rediffusion)

      Définie par le psychologue américain William James, dès 1890, l’estime de soi est la valeur positive qu’une personne se donne. Avoir une bonne estime de soi est le fondement …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.