GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Le Projet national d'afforestation et de reboisement (Pronar) au Congo

    Le bassin du Congo abrite la deuxième plus grande forêt tropicale humide du monde. © Unesco/Kim Gjerstad

    La forêt couvre entre 60 et 65% du territoire congolais et 10% de la superficie du Bassin du Congo, considéré comme le deuxième poumon écologique de la planète avec 220 millions d'hectares derrière l'Amazonie. C’est une richesse inestimable, mais il y a d’autres réalités. Il y a le réchauffement climatique, et il y a des pays où l’abattage des arbres se fait sans contrôle. Les populations sont sans cesse contraintes de déménager devant l’arrivée de tracteurs et autres hommes bien armés. Souvent, la situation est tellement dégradée qu’on n’a plus le choix : il faut faire face. Il y a également ceux qui ont choisi d’anticiper. C’est le cas du Congo. 

    Et cet engagement date depuis les années 50. A ce moment-là, les techniciens ont introduit des espèces exotiques qui, finalement, ont une forte production et poussent en moins de temps comme les Eucalyptus et les Acacias. A cette époque, le Congo était l’un des pionniers dans la plantation artificielle. L’aboutissement de tous ces efforts, c’est le Pronar. Doté d’un budget global d'un montant 1.200 milliards de FCFA, soit 1,8 milliard d’euros, ce programme vise au reboisement d'un million d’hectares.

    Invités :
    - Dr Rosalie Matondo, enseignante, chercheur, et coordonnatrice du Pronar
    - Docteur François Mankessi est chercheur, superviseur en charge des opérations techniques du Pronar
    - Mayinguidi Ulrich Crisley, technicien de recherches au Centre de Recherches sur la Durabilité et la Productivité des Plantations Industrielles
    - Ndoki Prudence, pépiniériste au CRDPI
    - Patrick Brecht, directeur commercial et délégué Afrique du grand port maritime de Rouen en France.


    Sur le même sujet

    • Congo/ Année internationale des forêts

      Le Congo va consacrer 1.200 milliards de Fcfa au reboisement de la forêt

      En savoir plus

    • BASSIN DU CONGO

      Le bassin forestier du Congo au cœur du premier sommet sur la forêt tropicale

      En savoir plus

    Prochaine émission

    La transformation artisanale des produits agro-alimentaires

    La transformation artisanale des produits agro-alimentaires
    C’est une tâche que la tradition réserve aux femmes. À elles de prendre les produits des champs et de les transformer en une denrée que l’on peut conserver pendant les longs mois de la saison sèche. Et au village, ce travail essentiel doit être fait avec (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.