1. Guerrières, ou la violence conjuguée au féminin - RFI

 

  1. 19:30 TU Journal
  2. 19:40 TU Accents d'Europe
  3. 20:00 TU Journal
  4. 20:10 TU Couleurs tropicales
  5. 20:30 TU Journal
  6. 20:33 TU Couleurs tropicales
  7. 21:00 TU Journal
  8. 21:10 TU Grand reportage
  9. 21:30 TU Journal
  10. 21:33 TU Danse des mots
  11. 22:00 TU Sessions d'information
  12. 22:30 TU Sessions d'information
  13. 23:00 TU Journal
  14. 23:10 TU Autour de la question
  15. 23:30 TU Journal
  16. 23:33 TU Autour de la question
  17. 19:30 TU Journal
  18. 19:40 TU Accents d'Europe
  19. 20:00 TU Journal
  20. 20:10 TU Couleurs tropicales
  21. 20:30 TU Journal
  22. 20:33 TU Couleurs tropicales
  23. 21:00 TU Journal
  24. 21:10 TU Grand reportage
  25. 21:30 TU Journal
  1. 19:30 TU Journal
  2. 19:40 TU Accents d'Europe
  3. 20:00 TU Journal
  4. 20:10 TU Couleurs tropicales
  5. 20:30 TU Journal
  6. 20:33 TU Couleurs tropicales
  7. 21:00 TU Journal
  8. 21:10 TU Autour de la question
  9. 21:30 TU Journal
  10. 21:33 TU Autour de la question
  11. 22:00 TU Sessions d'information
  12. 22:30 TU Sessions d'information
  13. 23:00 TU Journal
fermer

7 milliards de voisins

1. Guerrières, ou la violence conjuguée au féminin

Emmanuelle Bastide
1. Guerrières, ou la violence conjuguée au féminin
 
Emmanuelle Bastide.

Le phénomène est international : les femmes sont de plus en plus nombreuses dans les armées, les polices, au sein des guérillas, ou sur les rings de boxe… Et elles s’impliquent de plus en plus dans des révoltes et luttes en tout genre. Comment expliquer ce phénomène sociologique ? Y a t-il une violence propre aux femmes ? Quelle est la différence entre la violence féminine et la violence masculine ?


- Moira Sauvage, auteur de « Guerrières ! » (Actes Sud)

- Coline Cardi, maître de conférences à l’Université Paris 8 et sociologue de la violence

Et le Q/R de François Cardona au Brésil.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

RFI dernières éditions

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.