GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    A la Une : révélations sur les essais nucléaires français

    On commence cette revue de presse des journaux français avec la Une d’Aujourd’hui en France. « Pour la première fois dans le volet pénal du dossier un rapport judiciaire établit un “lien probable” entre les essais nucléaires français en Polynésie et en Algérie et certains cas de cancer ». Une étape décisive pour les 150 000 victimes potentielles des essais menés dans ces deux pays entre 1960 et 1996, écrit le journal, et qui pourrait aboutir à la mise en cause de l’Etat. On n’en est pas encore là : les victimes et leurs familles ne veulent pas crier victoire trop tôt car la preuve de la causalité directe entre les essais et les maladies n’est pas encore apportée.

    Mais il existe donc « un faisceau de présomption », comme le dit l’expert chargé de la rédaction du rapport, interrogé par Aujourd’hui en France. Ce dernier indique ne pas avoir eu accès à toutes les données et c’est bien là tout l’intérêt de ces révélations, expliquent les avocats des victimes. « C’est un élément fort, disent-ils, qui va peut-être enfin obliger l’armée à fournir toutes les informations sur les militaires ou les civils présents lors des tirs, et pour qui les dossiers sont incomplets ».
     
    « La pire attaque contre la vie juive depuis l’Holocauste »
     
    A Berlin, le débat sur la circoncision, un rite très important dans certaines religions, gêne le gouvernement, écrit Libération. Tout est parti du jugement d’un tribunal de Cologne qui interdit la pratique de la circoncision, c’est-à-dire l’ablation du prépuce, car elle « porte atteinte à l’intégrité physique de l’enfant ». Un jugement, raconte Libération, « presque unanimement condamné » et qui, surtout, « scandalise les musulmans comme les juifs » ‑ respectivement 4 millions et 200 000 personnes en Allemagne.
     
    Le rav Pinchas Goldschmidt considère même qu’il s’agit de « la pire attaque contre la vie juive depuis l’Holocauste ». « Si l’interdiction de faire circoncire les enfants est maintenue, déclare-t-il, il n’y a plus de vie juive possible en Allemagne ». « 1 300 enfants sont circoncis chaque année à Berlin », rappelle Libération. Mais aujourd’hui l’hôpital juif de la capitale (...) a suspendu ses actes car « les médecins redoutent, depuis le jugement de Cologne, de ne plus être couverts par leurs assurances en cas de complications ». Le gouvernement a promis d’intervenir.
     
    L’île de Hainan : nouveau Cancun ?
     
    A suivre, dans cette revue de presse : la prospérité aidant, les Chinois découvrent les vacances d’été. C’est nouveau : jusqu’ici, ils se contentaient de rendre visite à leur famille pour le nouvel an en janvier. Mais ça y est, on commence à apercevoir sur les plages des hordes de vacanciers enterrés dans la sable ou assis sur de grosses bouées jaunes, comme le montre cette photo du journal Le Monde. Comment voyagent ces Chinois l’été ? D’abord, ils privilégient le voyage… en Chine, notamment sur l’île de Hainan. « Une côte d’Azur déjà saturée, assure le quotidien, qui pourrait devenir ce que Cancun est à l’Amérique » : 30 millions de visiteurs en 2011, soit trois fois plus qu’en 2008.
     
    La destination attire les ménages modestes mais aussi « le gratin des nouveaux riches chinois », qui s’offrent jets privés et yachts. Les plus grands hôtels, du Ritz Carlton au Sheraton, l’ont compris et s’empressent d’y ouvrir un établissement. Quant aux destinations les plus attrayantes à l’étranger... cocorico ! c’est la France qui domine. Mais uniquement pour les millionnaires, car cette destination reste un peu chère pour les Chinois. La France est loin derrière les pays d’Asie, privilégiés par les Chinois, toutes classes sociales confondues...
     
    Les désastres de la culture pop en Corée du Nord
     
    Pour finir, on reste en Asie, avec cet article du Figaro, qui nous raconte comment les soap operas, ces feuilletons télé à l’eau de rose, qui circulent sous le manteau en Corée du Nord, « grignotent peu à peu la mainmise totalitaire d’un régime habitué à façonner les esprits depuis la naissance ». Siyeon, par exemple, se souvient toujours de son premier french kiss : une scène d’une série sud-coréenne, qu’elle a regardée avec son mari, barricadée chez elle, volets tirés. En Corée du Nord, les DVD du Sud sont interdits. « A l’époque, le moindre baiser semblait torride, en contraste avec les pudiques feuilletons à la gloire de la révolution produits par la propagande de Pyongyang », note le journal. Mais surtout, le feuilleton a fait découvrir à Siyeon l’opulence de la Corée du Sud, où elle a d’ailleurs fini par s’enfuir avec son mari en 2007. Et ces feuilletons sont l’un des facteurs qui l’ont poussée à faire le grand saut : « Ce que j’y voyais, raconte-t-elle, était en contradiction avec la propagande, qui nous expliquait que la Corée du Sud était un pays pauvre et dangereux ». Signe de l’inquiétude du régime nord-coréen : une répression sans précédent a été lancée à la frontière avec la Chine pour tenter d’endiguer la contrebande de DVD et de CD sud-coréens. Le régime fait aussi la chasse aux symboles de la culture dite « impérialiste », comme par exemple… la chasse aux jeans moulants.
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.